Le Conseil de Sécurité pour une "riposte globale" à la piraterie au large de la Somalie

New York, Etats-Unis (PANA) - En condamnant les actes de piraterie et de vol à main armée au large des côtes somaliennes, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a appelé mardi à une riposte globale pour prévenir et mettre fin à ces actes et s'attaquer à leurs causes profondes.

Dans une résolution, le Conseil de 15 membres a également invité les autorités somaliennes à activer l'adoption de lois maritimes et de lutte contre la piraterie plus complètes, afin de mettre en place des forces de sécurité avec des rôles et compétences clairs pour l'application de ces lois, tout en renforçant les capacités des tribunaux somaliens à enquêter et poursuivre les responsables de cette piraterie.

Le Conseil de Sécurité a également demandé aux Etats membres "de collaborer avec les organisations internationales compétentes à l'adoption d'une législation facilitant la poursuite en justice des présumés pirates au large de la Somalie", selon un communiqué onusien.

Dans cette même résolution, le Conseil a invité tous les Etats membres à criminaliser la piraterie dans le cadre de leur législation nationale et à considérer favorablement les poursuites contre les personnes soupçonnées de piraterie et l'emprisonnement des pirates condamnées appréhendés au large de la Somalie, ainsi que leurs commanditaires et financiers, conformément au droit international en vigueur.

L'organe onusien chargé de la paix et la sécurité internationales a ainsi encouragé les Etats du pavillon et les Etats de port à envisager la mise en place de mesures de sécurité à bord des navires, y compris si c'est possible, élaborer une réglementation pour l'utilisation de personnel de sécurité privé à bord des navires, pour prévenir et éradiquer la piraterie au large de la Somalie, à travers un processus consultatif impliquant les entités compétentes de l'ONU.

Le Conseil a également salué les efforts de l'Opération Atlanta des Forces navales de l'Union européenne (EUNAVFOR), de la Combined Task Force 151, les efforts de lutte contre la piraterie de l'Union africaine et les activités navales de la Communauté de développement de l'Afrique australe, ainsi que les efforts d'autres Etats pour supprimer la piraterie et protéger les navires transitant par les eaux somaliennes.
-0- PANA MA/FJG/JSG/SOC 08nov2017

08 novembre 2017 10:49:49




xhtml CSS