Le Conseil d’administration de la BADEA tient sa troisième réunion de l’année 2014

Dakar, Sénégal (PANA) - Le Conseil d’administration de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea), tient sa troisième réunion de l’année 2014, à Khartoum (Soudan) du 24 au 26 septembre, sous la présidence de Yousif Bin Ibrahim AL BASSAM, président du Conseil d’administration et en présence de Abdelaziz Khelef, son directeur général.

Le Conseil va examiner au cours de cette session plusieurs points importants inscrits à l’ordre du jour. C’est ainsi qu’il a déjà procédé à l’examen du rapport du directeur général sur les activités de la Banque, durant la période juillet-septembre 2014. Le Conseil a passé en revue les rapports financiers, ainsi que la situation des projets en cours et a approuvé le financement de nouvelles opérations.

Dans le cadre des nouveaux financements, le Conseil a approuvé 13  opérations d’aide au développement totalisant un montant de 49,964 millions de dollars américains dont 47,90 millions au titre de prêts pour le financement de six projets et 2,064 millions au titre de financement de sept opérations d’assistance technique.

Ainsi, le montant cumulé des financements de la Banque au profit des pays africains subsahariens, y compris les nouveaux financements, de 1975 à  fin septembre 2014, s’élève à 4.741,001 millions de dollars américains.

Les interventions de la Banque en Afrique couvrent 43 pays et certaines organisations régionales. Au niveau sectoriel, les financements de la Badea ont couvert les secteurs des infrastructures, de l’agriculture, du développement rural, de l’énergie, de l’industrie, et le secteur social, ainsi que  des opérations d’assistance technique allouées sous forme de dons non remboursables.

La politique de la Badea en matière de sélection et choix des projets à financer, consiste à opter pour ceux qui permettent d’améliorer les conditions de vie des populations, de réduire la pauvreté, en particulier en milieu rural et à soutenir  la participation de la femme au développement et cela dans le cadre des priorités des gouvernements. La Badea s'intéresse aussi aux projets liés à la protection de l’environnement et à la lutte contre la désertification.

Afin de tenir compte de la situation économique difficile des pays africains bénéficiaires de son intervention, la Badea a aussi substantiellement augmenté le taux de concessionnalité de ses financements.
-0- PANA  PT/BEH/IBA   25 septembre 2014

25 Setembro 2014 14:50:44




xhtml CSS