Le Commandant sortant de la force Barkane affirme qu’ « il n’y a plus de sanctuaire » pour les terroristes

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Le Commandant sortant de la force française Barkane, le général Bruno Guibert, a déclaré lundi soir à Ouagadougou, qu’ « il n’y a plus de sanctuaire » pour les terroristes dans le Sahel.

« Nous avons obtenu des résultats significatifs sur les groupes terroristes. Il n’y a aujourd’hui plus de sanctuaire réel pour les terroristes pour se protéger », a déclaré le général français.

Le général Bruno Guibert, qui s’exprimait à l’issue d’une audience sur son bilan avec le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, a soutenu que « les terroristes ne sont plus capables de conduire d’opérations coordonnées ».

M. Guibert a précisé qu’il y a aussi un « engagement très fort » des armées du G5 Sahel et au premier rang, l’armée burkinabè, ajoutant que cette force conjointe « monte en puissance » et a déjà réalisé six opérations, notamment dans les fuseaux Centre, Est et Ouest.

Il a indiqué que ces résultats ont été réalisés grâce à l’engagement des présidents des pays membres pour disposer d’une force efficace.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane, composée de 3 500 militaires, a été lancée le 1er août 2014.

Elle a pour mission de lutter contre les groupes armés terroristes dans les pays de la bande sahélo-saharienne que sont le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.
-0-PANA NDT/BEH/SOC 23juil2018

23 Julho 2018 21:26:02




xhtml CSS