Le Comité de réforme de la Fédération ghanéenne de football doit terminer ses travaux en mars 2019

Accra, Ghana (PANA) - Le Comité de normalisation nommé par la Fédération internationale de football (FIFA) pour réformer la Fédération ghanéenne de football (GFA) achèvera ses travaux d’ici à la fin du mois de mars 2019, a annoncé le ministre de l’Information, Kojo Oppong Nkrumah, précisant que le Comité travaillera avec le gouvernement, la Confédération africaine de football (CAF) et la FIFA.

La décision de former un Comité de normalisation a été prise à l'issue d'une réunion entre les responsables de la FIFA et du gouvernement ghanéen, qui s'est plié à une injonction de l'instance dirigeante du football mondial lui intimant d'arrêter la procédure de liquidation de la Fédération de football entamée par la justice, sous peine de suspension du pays de toutes les activités liées au football.

Selon la FIFA, la tâche du Comité consistera à gérer les affaires quotidiennes de la GFA et à coopérer avec le groupe de travail spécial dès qu’il aura été mis en place par la FIFA, la CAF et le gouvernement du Ghana; revoir les statuts de la GFA pour s’assurer du respect des exigences de la FIFA et de la CAF, en particulier de l’art. 15 des Statuts de la FIFA et, une fois que les statuts de la GFA répondront aux exigences de la FIFA et de la CAF, organiser l'élection d'un comité exécutif de la GFA sur la base des statuts révisés.

Le Comité de normalisation sera composé de membres à identifier par une mission conjointe FIFA/CAF à déployer au Ghana dès que possible, a indiqué la FIFA.

"Tous les membres du Comité de normalisation doivent passer un contrôle d'éligibilité effectué par le comité d'examen de la FIFA. Le Comité de normalisation agira comme un comité électoral et aucun de ses membres ne sera éligible à aucune des positions ouvertes aux élections", a précisé la FIFA.

M. Oppong Nkrumah a déclaré que le gouvernement attendait une délégation de la FIFA et de la CAF pour évaluer la pertinence des noms proposés par le gouvernement pour le Comité de normalisation.

Les développements au football ghanéen font suite à un documentaire diffusé en juin dernier par le journaliste d'investigation ghanéen, Anas Aremayaw Anas, qui accusait des administrateurs de football et des officiels de match de corruption.

Le président de la GFA, Kwesi Nyantakyi, qui aurait reçu des cadeaux, a démissionné de ses fonctions et d’autres postes qu’il occupait au sein de la FIFA et de la CAF, en niant cependant tout acte répréhensible.
-0- PANA MA/JSG/SOC 30août2018

30 أغسطس 2018 11:48:33




xhtml CSS