Le Cap Vert va adhérer au MAEP

Syrte- Libye (PANA) -- Le Cap-Vert va devenir le 30ème pays à adhérer au Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP), a annoncé le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi, au cours d'une réunion mardi à Syrte.
Le Premier ministre éthiopien, qui préside le comité de direction du MAEP, a déclaré que le président du Cap-Vert, Pedro Pires, va signer un accord engageant son pays à entreprendre une évaluation de son système politique et économique.
Environ 16 pays africains ont fait l'objet d'évaluation dans le cadre du MAEP, dont l'objectif est de déceler les faiblesses dans les systèmes de gouvernance et d'apporter, à la longue, des correctifs.
L'évaluation a pour but de permettre aux dirigeants africains de discuter librement des faiblesses auxquelles les pays sont confrontés dans la mise en place d'une culture politique durable et vise à faire de l'Afrique une destination plus indiquée pour les investisseurs étrangers.
Un point essentiel du système demeure la lutte contre la corruption.
Prenant la parole, au cours de la session d'ouverture de la 11ème édition du forum du MAEP, mardi à Syrte, Meles Zenawi a déclaré que le Mali, le Mozambique et le Lesotho faisaient partie des 12 pays africains qui ont terminé l'évaluation.
Le Rwanda fut le premier pays à subir la revue des Pairs, suivi du Kenya.
Les dirigeants africains ont souligné au cours de la réunion de janvier que si les recommandations qu'ils avaient faites au Kenya à propos des lutes tribales en juin 2007 avaient été suivies, les violences post-électorales auraient pu être évitées.
M.
Zenawi a appelé les 23 pays membres de l'Union africaine, qui n'ont pas encore adhéré au mécanisme, à le faire le plus tôt possible.

01 juillet 2009 00:03:00




xhtml CSS