Le Cap-Vert un "phare de la démocratie", selon le président de la Commission de la CEDEAO

Lagos, Nigeria (PANA) - Le président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, a qualifié le Cap-Vert de "phare de la démocratie", à en juger par l'organisation successive d'élections libres, transparentes et justes.

Le président Ouédraogo a tressé des lauriers au Cap-Vert lors d'un échange de vues avec le ministre cap-verdien des Relations extérieures, Jorge Borges, à Praïa, la capitale du pays.

Il a félicité le Cap-Vert pour son développement économique exemplaire et son succès dans le déploiement des technologies de l'information pour mobiliser et sensibiliser les citoyens.

Le président de la Commission de la CEDEAO a également profité de l'occasion de sa première visite au Cap-Vert, depuis sa nomination l'année dernière, pour informer le ministre des six priorités de son administration, notamment la préservation de la paix et de la sécurité régionales afin de créer un environnement favorable au développement et de lever les obstacles qui freinent la mise en application en douceur du Protocole régional sur la libre circulation des personnes.

Le patron de la CEDEAO a également cité l'amélioration des infrastructures régionales pour stimuler l'investissement dans les routes et l'énergie, en plus de s'attaquer aux défis du secteur du transport aérien comme étant les autres priorités de son administration.

Le président, accompagné de trois des sept commissaires de l'institution, a dit que la nouvelle équipe de gestion s'attaquait au développement des ressources humaines pour doter la jeunesse des capacités à réaliser son plein potentiel, d'assurer la sécurité alimentaire, la réforme institutionnelle et le renforcement des capacités.

Le ministre Borges a, pour sa part, félicité la nouvelle gestion de la Commission qui a fixé des priorités stratégiques à la réalisation du programme d'intégration de la Communauté.

Le président Ouédraogo a également, lors de son audience avec le Premier ministre, Jose Maria Neves, félicité le pays pour sa transformation remarquable depuis sa dernière visite dans les années 90.

Le président Ouédraogo a ensuite fait part d'un point de vue similaire durant sa rencontre avec le président du Cap-Vert, Jorge Carlos de Almeida Fonseca qui, à son tour, a rendu hommage aux efforts sans relâche de la CEDEAO pour promouvoir la paix et la sécurité, mais aussi l'intégration de l'économie de la région.
-0- PANA SEG/NFB/JSG/IBA  26mar2013

26 mars 2013 12:04:41




xhtml CSS