Le Cap-Vert élu au Conseil d'administration du PAM

Praia- Cap-Vert (PANA) – Le Cap--Vert est élu à Rome (Italie), vice-président du Conseil d'administration du Programme alimentaire mondial (PAM), sur la base d'une proposition de plusieurs membres du Groupe africain de cette agence spécialisée des Nations Unies, a-t-on appris jeudi, de source officielle à Praia.
Selon un communiqué du Ministère des Affaires Etrangères du Cap- Vert, l'archipel a été choisi par acclamation en reconnaissance de la "qualité et du sérieux de sa politique et du respect que ses actes ont suscité dans les forums multilatéraux”.
Le Conseil de l'Administration du PAM, où le Cap-Vert sera représenté en la personne de son ambassadeur en Italie, José Eduardo Barbosa, est l'organe qui, dans le cadre des orientations des Nations Unies, trace les politiques et les stratégies du programme.
L'organe dirigeant du PAM se base sur des orientations issues du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) et de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).
Il accompagne aussi la mise en oeuvre du programme respectif et prend des décisions sur les ressources mises à la disposition du PAM, ainsi que sur la manière de leur utilisation.
Aujourd'hui, l'importance du PAM est remarquable surtout pour le rôle de première qu'il joue en matière de développement et d'intervention dans des situations de catastrophes naturelles ou humaines, souligne le communiqué.
Cette agence spécialisée des Nations Unies arrive à mobiliser, de nos jours, à travers les bailleurs publics et privés, des fonds qui avoisinent les cinq milliards de dollars américains.
Le PAM appuie le Cap-Vert dans un programme de sécurité alimentaire/cantines scolaires, pour un montant de près de 7 millions de dollars US, pour le quinquennal 2006-2010.
Le directeur régional du PAM pour l'Afrique occidentale, Mustapha Darboe, a terminé ce mois une visite de quatre jours au Cap-Vert et a reçu des éloges de la part du gouvernement local pour la "bonne gestion" des projets appuyés par cette organisation internationale dans l'archipel.
Mustapha Darboe a garanti que le PAM continuera à appuyer le Cap- Vert d'ici 2010.
"Après cela, nous verrons ce qui va se passer", a-t-il déclaré aux journalistes, rappelant qu'à cette date l'archipel sera déjà dans le groupe des pays à développement moyen (PDM) qui, d'habitude, ne bénéficient pas de l'assistance du PAM.

22 février 2007 23:11:00




xhtml CSS