Le Cap Vert adhère au mouvement mondial en faveur de l'Enfant

Praia- Cap Vert (PANA) -- Le Cap-Vert a annoncé, jeudi soir, son adhésion au Mouvement mondial en faveur de l'Enfant, lancé par l'ancien président sud-africain, Nelson Mandela.
La décision prise par le gouvernement a été annoncée par la ministre de la Justice et de l'Administration du Territoire, Mme Cristina Fontes, au cours d'un atelier de validation du rapport sur l'application, au Cap-Vert, de la Convention sur les Droit de l'Enfant, que le pays a ratifiée en décembre 1991.
Conformément à l'article 44 de la Convention, le gouvernement capverdien devait présenter, deux ans après son entré en vigueur dans l'Archipel, un rapport sur les mesures prises pour l'application effective des mesures préconisées.
Le gouvernement capverdien a déjà adressé son rapport au Comité des Droits de l'Enfance, à Genève, en Suisse où il a son siège.
Le Comité devrait analyser ce rapport en juin, avant d'en discuter les termes avec le gouvernement en septembre prochain.
Selon un des organisateurs de l'atelier de Praia, la juriste Vera Duarte, cette rencontre, qui a regroupé les représentants de plusieurs associations, organisations non gouvernementales et institutions publiques et privées, a élaboré un rapport complémentaire du document gouvernemental.
Mme Duarte a estimé que ce nouveau rapport permettra au Comité d'avoir un document plus riche parce que plus contradictoire et plus actualisé sur les Droits de l'Enfant dans l'Achipel du Cap-Vert.

11 mai 2001 13:37:00




xhtml CSS