Le Cameroun veut à tout prix éviter une année blanche dans l'enseignement

Yaoundé, Cameroun (PANA) - Le ministre camerounais des Enseignements secondaires, Jean Ernest Massena Ngallé Bibehe, a instruit les candidats des régions anglophones au General Certificate of Education (GCE), qui débute ce lundi ,à se rendre dans les centres d’examen même s’ils ne sont pas inscrits, malgré le fait que l’école est restée paralysée dans cette partie du pays en raison d’une crise survenue depuis novembre dernier dans ces régions, faisant craindre une année blanche.

Cette crise, qui perdure depuis novembre dernier, a entraîné l’arrêt systématique des cours dans les établissements scolaires et universitaires de cette partie du pays, la suspension puis le rétablissement d’Internet par le gouvernement et même l’arrêt des activités dans plusieurs domaines.

"Compte tenu du climat social qui a prévalu depuis le mois de novembre 2016 dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, le ministre des Enseignements secondaires informe, la communauté éducative que les candidats aux examens et concours officiels de ces régions qui se sont inscrits hors de leur sous-centre d’origine ou qui n’ont pas pu s’inscrire dans les délais impartis, seront autorisés à composer dans les sous-centres de la région où ils se trouvent sous réserve des régularisations ultérieures", a indiqué la ministre.

A cet effet, ils voudront bien se signaler auprès du sous-centre de la localité de résidence dont le chef se chargera d’en informer la structure organisatrice de l’examen concerné.

Le ministre a instruit les délégués régionaux des enseignements secondaires pour la création de centres spéciaux pour accueillir les candidats qui n’ont pas déposé les dossiers des examens en vue de sauver l’année scolaire.
-0- PANA EB/JSG/IBA 15mai2017

15 mai 2017 12:58:46




xhtml CSS