Le CPCC pour obtenir une plus grande stabilité en Afrique de l'Ouest

Abuja, Nigeria (PANA) - Les membres du Cadre de prévention des conflits de la CEDEAO (CPCC) ont convenu que s'approprier totalement ce projet est un moyen d'assurer une plus grande stabilité dans la région d'Afrique de l'Ouest.

Cet accord a été une des décisions prises à l'issue d'une revue à mi-parcours et d'une réunion d'un comité permanent interne sur la mise en oeuvre du CPCC à Abuja récemment, selon un communiqué de la Commission de la CEDEAO obtenu par la PANA à Abuja.

Les participants, qui comprennent les facilitateurs des diverses directions de la CEDEAO, leurs points focaux et les partenaires au développement de la CEDEAO, ont estimé qu'il y aurait moins de violations des droits humains dans la région, si les principes du CPCC sont appliqués dans le cadre de la gestion des conflits.

Le CPCC a pour objectif de trouver les moyens de rendre opérationnels les efforts destinés à prévenir les conflits dans les Etats membres de la CEDEAO.

Sur la question des menaces émergentes pour la sécurité de la région, les points focaux ont identifié la Guinée-Bissau, le Nigeria, le Mali et le Burkina Faso comme les pays membres concernés.

Les parties concernées ont également invité à plus de clarté et demandé qu'une attention accrue soit portée aux questions de la supra-nationalité et de la Constitution nationale, des personnes apatrides et des déplacés internes.

L'exemple du Nigeria a été donné où il y aurait actuellement près de deux millions de déplacés et 250.000 du fait des activités terroristes du groupe rebelle, Boko Haram.

La réunion a également passé en revue le projet Paix, Sécurité et Stabilité (PSS) de l'Union européenne (UE)-CEDEAO dont le mandat est appuyé par le 10ème Fonds européen de développement (FED).

Le CPCC a été adopté par le Conseil de médiation et de sécurité (MCS) de la CEDEAO en janvier 2008 pour trouver un cadre pour la mise en œuvre des efforts destinés à prévenir les conflits dans les Etats membres de la CEDEAO.

Son mandat consiste également à intégrer la prévention des conflits dans les politiques et programmes de la CEDEAO, tout en visant à renforcer les capacités et les instruments régionaux pour prévenir les conflits violents.
-0- PANA SEG/FJG/JSG/IBA 18août2015

18 août 2015 12:24:59




xhtml CSS