Le Burkina Faso veut éradiquer le phénomène des salles de classe sous abris précaires

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Le Burkina Faso a lancé, jeudi, une stratégie de résorption des salles de classe sous abris précaires dans l’enseignement de base, a appris la PANA de sources officielles.

Cette stratégie de résorption nécessite, selon un communiqué du Conseil des ministres dont la PANA a reçu copie,  la construction de 1.491 salles de classe pour le primaire, 342 collèges d’enseignement général et la réalisation d’infrastructures d’accompagnement pour un besoin de financement estimé à 58,219 milliards de francs CFA.

Les autorités ont fait savoir que le recensement avait permis de répertorier 308 écoles primaires dans les zones périphériques et/ou non loties de la commune de Ouagadougou, dont 50 écoles publiques et 258 écoles privées.

Ce programme permettra, selon le gouvernement, de disposer de données fiables sur l’implantation des infrastructures socio-éducatives, notamment les écoles primaires, en vue d’évaluer le taux de couverture de l’offre éducative et d’appréhender la pression de la demande ainsi que les effets induits dans la perspective d’une meilleure planification des besoins.
-0- PANA NDT/JSG/IBA 19juin2015

19 juin 2015 10:00:19




xhtml CSS