Le 7ème Forum de haut niveau de Tana va traiter du financement et de la réforme de l'UA

Abidjan, Côte d'Ivoire (PANA) - La septième édition du Forum de haut niveau de Tana sur la sécurité en Afrique, qui se tiendra les 21 et 22 avril 2018, à Hawassa, en Ethiopie, portera sur le thème: "La clause de l'appropriation de la paix et la sécurité en Afrique: le financement et la réforme de l'Union africaine".

Le thème choisi par les neuf membres du conseil d'administration de la Fondation Tana, présidée par l'ancien président nigérian, Olusegun Obasanjo, trouve sa justification dans le fait que les principes d'appropriation de la paix et de la sécurité en Afrique rencontrent de nombreuses difficultés d'application dues au manque de volonté suffisante et de compétences en consolidation de la paix et d'édification d'un État des acteurs locaux.

Ainsi, la compréhension du concept d'appropriation va aider à une analyse stratégique du rôle et des fonctions des acteurs extérieurs dans les objectifs de consolidation de la paix et d'édification d'un État.

L'appropriation revêt une signification politique importante dans le contexte des relations entre les détenteurs du pouvoir et les autres, entre les pays développés et ceux en voie de développement et entre les pays occidentaux et les autres.

Dans cette perspective, l'Union africaine (UA) a un rôle crucial à jouer dans un environnement politique mondial très évolutif, où il existe un besoin réel de plus de ses institutions fortes et efficaces disposant de compétences pour assurer avec une solide appropriation la résolution des questions continentales et mondiales.

On note que l'UA a adopté un programme solide et ambitieux qui porte, entre autres, sur la paix et la sécurité, la libéralisation du commerce, l'utilisation durable des ressources naturelles et énergétiques, la sécurité alimentaire, le changement climatique et l'immigration.

Cela a abouti à la mise en œuvre de plusieurs réformes, dont celle de son nouveau programme de financement, qui auront pour finalité la conception d'une architecture mondiale de la paix et de la sécurité au sein de laquelle, l'Afrique assume la responsabilité principale de sa zone géographique, en contraste avec le statu quo actuel qui la rend dépendante des partenaires et des acteurs extérieurs.

Depuis avril 2012, l'Institut d'études pour paix et la sécurité de l'université d'Addis-Abeba  (IPSS) organise le Forum de haut niveau de Tana sur la sécurité en Afrique, qui vise à contribuer à la mise en œuvre de la Déclaration de Tripoli d’août 2009, qui préconise la recherche de solutions africaines aux problèmes du continent.
-0- PANA BAL/JSG/IBA 28août2017

28 août 2017 11:57:53




xhtml CSS