Le 2ème Forum ministériel africain sur les TIC dans l’éducation prévu en juin en Côte d’Ivoire

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) – La seconde édition du Forum ministériel africain sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’éducation et la formation se tiendra du 7 au 9 juin prochain dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, sur le thème "Vers des sociétés du savoir inclusives en Afrique pour la mise en œuvre de l’Agenda 2063 pour l’Afrique et les Odd".

Le Forum est un mécanisme régional de dialogue politique créé par l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (Adea), le Groupe de la Banque africaine de développement (Bad), l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) et leurs partenaires pour aider les États membres à tirer parti du potentiel des TIC pour réaliser l’objectif d’une éducation inclusive, de qualité et équitable ainsi que l’apprentissage tout au long de la vie pour tous.

Le Forum vise également à fournir un cadre pour l’incubation des partenariats et des projets qui pourraient bénéficier de l’appui des acteurs et des parties prenantes concernés.

Les domaines thématiques qui seront discutés porteront sur les TIC nationales dans les politiques et stratégies d’éducation et de formation – leçons apprises, autonomisation des populations marginalisées grâce aux initiatives d’éducation axées sur les TIC, applications des TIC dans l’enseignement/l’apprentissage de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (Stem), TIC et développement des compétences techniques et professionnelles (Dctp) pour l’emploi des jeunes et l’entrepreneuriat: des modèles prometteurs, intégration des TIC, leadership partagé et cohérence des politiques et sociétés du savoir inclusives et rôle de l’éducation et des TIC.

Les résultats attendus du Forum d’Abidjan sont, entre autres, une compréhension commune de l’intégration pertinente et efficace des TIC dans l’éducation et la formation en Afrique, et ce que cela implique en termes de changements de paradigme requis, ainsi qu’en termes d’élaboration, de mise en œuvre et de durabilité des politiques et stratégies.

Cela implique également la sensibilisation à la nécessité de susciter un engagement politique fort et volontariste pour engager les systèmes d’éducation et de formation dans l’intégration méthodique et programmée des TIC, le partage de connaissances, d’expériences, de bonnes pratiques et de leçons apprises, afin de mieux éclairer les approches et identifier les leviers du changement, de facteurs de succès et d’échec de l’intégration des TIC dans les initiatives d’éducation et de formation d’Afrique et d’ailleurs.

La première édition du Forum lancée à Tunis en Tunisie du 9 au 11 décembre 2013, a réuni des décideurs politiques, des experts, des universitaires, des instituts de recherche, des partenaires au développement et des représentants du secteur des TIC du secteur privé et des organisations de la société civile.

Elle a constitué une plateforme pour un dialogue politique régional de haut niveau et un partage des connaissances sur la manière d’intégrer les TIC de façon efficace et efficiente dans la fourniture d’un accès universel à une éducation de qualité et à des possibilités pertinentes d’apprentissage tout au long de la vie à tous les Africains, l’outillage des apprenants en compétences les dotant de moyens de devenir des acteurs à part entière de la société du savoir et la promotion, à travers l’éducation, d’une culture d’alphabétisation numérique et de la créativité nécessaire pour permettre à l’Afrique de renforcer les capacités d’innovation de l’industrie des TIC.

Le Forum d’Abidjan est co-organisé avec Global E-Schools and Communities Initiative (GeSCI), Intel, l’Organisation internationale de la francophonie (Oif) et Microsoft.
-0- PANA BAL/BEH SOC 20avr2016

20 avril 2016 18:22:53




xhtml CSS