Le "Projet des 700 logements" objet d'admiration à Syrte

Syrte- Libye (PANA) -- Le projet dit "des 700 logements" de Syrte suscite une vive admiration des délégués au cinquième sommet de l'Union africaine qui visitent pour la première fois la ville natale du guide la révolution libyenne, a constaté sur place un journaliste de la PANA.
Tout grandiose qu'il paraisse, ce projet n'est toutefois qu'une des grandes réalisations sociales que les autorités libyennes exécutent par dizaines dans toutes les villes et localités du pays dans le cadre de leur programme de développement social et économique.
Le projet, réalisé récemment, domine les discussions des journalistes et autres délégués au sommet qui ont commencé à rallier la ville que bercent les eaux bleuâtres du golfe de Syrte, dans une parfaite harmonie entre le désert et la mer.
Certains ont du mal à cacher leur éblouissement face à cette initiative sociale.
Des membres du secrétariat de l'Union africaine (UA) et d'autres hôtes de la Libye logés dans les villas du projet du fait de l'impossibilité de les héberger tous dans les hôtels de la ville, ne ratent aucune occasion pour faire part de leur admiration pour cette réalisation.
L'ingénieur Salah Abou Ghrara, président du Comité de supervision de l'exécution de ce quartier résidentiel, a indiqué à la PANA que le projet comporte 700 logements construits dans un endroit privilégié au centre de la ville à la suite d'une étude exhaustive tenant compte de l'orientation du logement et de son aération afin de permettre aux occupants de profiter du climat tempéré de la ville.
Il a précisé que ces logements sont des villas d'une superficie chacune de 250 m2 construite sur un terrain de 600 m2.
Le projet, qui occupe une superficie globale de 150 hectares, est doté d'un réseau routier et d'une infrastructure complète tels que l'électricité, l'eau, l'assainissement, le téléphone en plus de dizaines d'espaces verts et de jardins publics.
La première phase du projet, gérée par la société des services des centres administratifs, avait été utilisée pour l'accueil et l'hébergement des hôtes de la Libye au cours du sommet de la proclamation de l'Union africaine, le 9 septembre 1999.
Selon une source du Comité populaire des services à Syrte, ces appartements, actuellement utilisés dans des conditions particulières pour l'accueil des hôtes de la Libye, seront distribués incessamment aux citoyens libyens à l'instar des précédents projets réalisés dans le pays.
On rappelle que les autorités libyennes se basent, dans la distribution de ces logements, sur des critères tenant compte en premier lieu des conditions sociales et économiques des bénéficiaires.
L'Etat offre gratuitement les logements aux gens à faibles revenus tandis qu'il supporte la plus grande partie des coûts pour les autres franges telles que les fonctionnaires qui versent une somme modique sur des tranches mensuelles prélevées sur leurs salaires pour une période étalée jusqu'à 25 ans.

03 juillet 2005 19:25:00




xhtml CSS