Le "Pipeline" remporte la coupe d'Afrique

Nairobi- Kenya (PANA) -- L'équipe kenyane de volleyball féminin, "Pipeline", est rentrée d'Algérie mardi et a été reçue en grandes pompes après avoir remporté le titre continental en battant l'Al Ahly d'Egypte.
Les joueuses et les dirigeants du "Pipeline" ont oublié la fatigue de leur long vol de retour et se sont mis à danser dans le hall d'arrivée de l'Aéroport International Jomo Kenyatta.
Ils ont été rejoints par des dizaines de supporters qui avaient bravé la fraîcheur du matin pour les acceuillir.
L'entraîneur Gilbert Ohanya était un homme heureux après avoir récupéré le titre continental qu'Ahly détenait ces deux dernières années.
"Cela a été un tournoi difficile, qui a mis à rude épreuve les nerfs des joueuses et de l'encadrement technique", a déclaré l'ancien entraîneur de l'équipe nationale du Kenya.
"Pipeline" a récolté cinq points dans ce tournoi où toutes les équipes se sont rencontrées et auquel ont participé le Cameroun, l'Algérie, l'Egypte et le Kenya.
"Nos adversaires les plus rudes ont été Telkom et Al Ahly car lors des matches avec ces deux équipes nous avons dû revenir sur un set avant de remporter la victoire.
"Chaque fois nous avons dû varier notre approche pour un résutat gagnant qui a semé la confusion chez nos adversaires", a déclaré l'entraîneur.
Il a critiqué la partialité des officiels, particulièrement contre l'Afrique de l'Est.
"Il était assez difficile de jouer contre les équipes d'Afrique du Nord.
Mais les officiels qui favorisaient ouvertement ces équipes nous ont encore compliqué la tâche.
"Je pense que les officiels avaient des préjugés contre les équipes non-arabes", a déclaré l'entraîneur.
Pour les kenyans anglophones, ce parti-pris des officiels a été compliqué par l'obstacle de la langue dans une ville algérienne de Tlemcen où s'est tenue le tournoi où seuls l'arabe et le français étaient parlés.
Comme si cela ne suffisait pas, M.
Ohanya a aussi indiqué que la nourriture était mauvaise.
"Il y a des fois où nous avons dû nous nourrir de pain et d'eau", a-t-il déploré.
A un moment donné durant le match contre Al Ahly, les supporters algériens ont jeté des pétards contre le banc de touche du "Pipeline" pour détourner leur attention du match.
"Ils ont tout fait pour nous voler la victoire mais les joueuses sont restées calmes et concentrées pour remporter ce matche crucial", a ajouté M.
Ohanya.
La capitaine jubilante, Jacqueline Makokha, a déclaré comme M.
Ohanya que le titre continental ne leur avait pas été servi sur un plateau d'argent.
"Cela a été un tournoi très rude que nous n'avons remporté que grâce à notre discipline, à une défense solide et à de bons contres", a-t-elle affirmé.
"J'espérais remporter ce trophée avant d'aller poursuivre mes études à l'Université de Lee au Texas avec Gladys Nasikanda", a-t-elle déclaré avant de rejoindre ses coéquipières pour danser et chanter.
Ces deux joueuses vont rejoindre une autre volleyeuse kenyane, Hellen Elele, à l'Universisté du Texas.
"Pipeline" s'est classée première devant six équipes avec cinq points.
Al Ahly en a obtenu quatre; Telkom, trois alors que Sonel du Cameroun a obtenu deux points.
ASWB et WAT d'Algérie ont eu chacune un point.

23 Maio 2001 21:56:00




xhtml CSS