Lancement lundi d'un nouveau vaccin contre la maladie de Newcastle à Fana au Mali

Bamako, Mali (PANA) - Le ministre malien du Développement rural, Dr Bocari Tréta, a procédé lundi à Fana (120 km à l’est de Bamako) au lancement officiel du nouveau vaccin de lutte contre la maladie de Newcastle dénommé AVIVAC i2,  en présence de délégations venues du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire, du Bénin et du Togo, a appris la PANA de source officielle.

Le ministre a inoculé la première dose de ce vaccin révolutionnaire à un poussin. Ce geste simple et pratique sera désormais largement pratiqué par les éleveurs de volaille grâce aux caractéristiques du vaccin du Laboratoire central vétérinaire du Mali (LCV).

Selon le directeur général du LCV, Dr Boubacar Diallo, le vaccin AVIVACi2 est un vaccin thermo-toléra, facile d’application et d’une efficacité meilleure à tous les vaccins aviaires utilisés. Il a expliqué que la maladie de Newcaste provoque une mortalité très élevée dans les cheptels aviaires touchés. « Une fois, l’élevage touché, l’éleveur peut perdre jusqu’à 80% de son cheptel aviaire », a-t-il indiqué.

Le vaccin aviaire est fabriqué grâce à une innovation d’un chercheur australien. Il permet de répondre à la contrainte de conservation absolue du vaccin dans une chaîne de froid permettant sans rupture, évitant ainsi les cas d’échec de la vaccination contre la maladie de Newcaste élevés au moment de la période de la létalité. En plus, le taux de réussite de la vaccination est de 100% des cas.

La stratégie nationale de vaccination du cheptel malien se pratique avec des vétérinaires privés communément appelés vaccinateurs mandataires et des agents de l’Etat peu nombreux et présents dans les zones inaccessibles aux «mandataires». Les campagnes de vaccination concernent bon an mal an la péripneumonie contagieuse bovine, les pasteurelloses bovines et ovines et les charbons bactérien et symptomatique.

Le ministre du Développement rural a salué les progrès remarquables remportés par le LCV notamment dans l’éradication de la peste bovine grâce au vaccin Bovipeste qu’il a produit. Le nouveau vaccin sera commercialisé au Togo, au Burkina Faso, au Bénin et en Angola, a-t-on appris.
-0- PANA GT/BEH/IBA     20octobre2015

20 octobre 2015 15:30:35




xhtml CSS