Lancement imminent des opérations Eufor, selon le gl Ganascia

Bangui- centrafrique (PANA) -- Le commandant de la Force militaire européenne Tchad/RCA, le général français Jean-Philippe Ganascia, a déclaré au cours d'une conférence de presse mardi à Bangui que le mandat de celle-ci pourrait courir à partir de la mi-mars 2008.
Ce léger décalage enregistré dans le lancement des opérations militaires, initialement prévu pour début mars, s'explique par la récente attaque rebelle sur la capitale tchadienne, a indiqué le général Ganascia, qui a précisé que des forces spéciales étaient déjà en action pour se faire une idée du terrain.
Le travail de ces forces spéciales devrait permettre de délimiter les secteurs d'opération et de déterminer le volume des forces à déployer, notamment en République centrafricaine où une présence multinationale est prévue à Birao (1.
087 km au nord-est de Bangui) pour garantir le libre accès à l'aérodrome et protéger les frontières avec le Soudan et les populations des zones allant de Birao à Sam Ouandja (968 km de Bangui).
"Je ne me sens en belligérance avec personne, sauf celui qui se sent en belligérance contre moi", a-t-il déclaré, en réponse aux questions relatives à l'éventualité d'une attaque par des groupes hostiles, réaffirmant la neutralité de l'Eufor.
Il a par ailleurs indiqué devoir effectuer une visite mensuelle en République centrafricaine, pour des concertations avec les autorités du pays et pour l'inspection des troupes basées à Birao.
Arrivé lundi soir à Bangui, le général Ganascia a été reçu mardi dans la matinée par le président François Bozizé et devrait repartir dans la soirée pour Abéché, au Tchad, où sera installé son Quartier général.
Mise sur pied après l'adoption par le Conseil de l'Union européenne d'une décision relative à une opération militaire au Tchad et en République centrafricaine, l'Eufor a un mandat de 12 mois à partir du lancement de ses opérations destinées à protéger les populations civiles, faciliter la fourniture de l'assistance humanitaire aux réfugiés et personnes déplacées et protéger les personnels et équipements des Nations unies, rappelle-t-on.

19 février 2008 16:23:00




xhtml CSS