Lancement du métaportail de l'initiative pour le développement du numérique dans l'espace universaire francophone

Bamako, Mali (PANA) - La deuxième rencontre des ministres francophones de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, qui s’est achevée dimanche à Bamako, a été marquée par le lancement du « métaportail » de l’initiative pour le développement du numérique dans l’espace universitaire francophone (Idneuf), a appris la PANA à l’issue des travaux de la rencontre.

Ce puissant moteur de recherche a été conçu par l’Agence universitaire de la Francophonie (Auf).

Ce « métaportail » innovant est destiné aux étudiants et aux enseignants à la recherche de savoirs en français adaptés à leur objectif et leur niveau. Il permet également aux enseignants, formateurs et producteurs de ressources numériques, aux experts en ingénierie pédagogique de disposer de possibilités pédagogiques à travers le numérique.

L’Idneuf dispose déjà de plus de 37.000 ressources universitaires produites par plus de 20 pays francophones. Son moteur de recherche permet de sélectionner et de recenser les mots clés simples.

Pour la secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (Oif,) Michaëlle Jean, le numérique est une chance pour la Francophonie qui, en plus de la langue, se retrouve autour d’un outil devenu un catalyseur de développement. « Les TIC peuvent aider à l’atteinte des objectifs du développement durable (Odd) dans le cadre de l’accès à l’éducation pour tous et constituent une réponse de taille aux défis cruciaux », a-t-elle estimé.

Au cours des travaux, les ministres ont échangé sur les questions liées au financement du fonctionnement et de développement du « métaportail », les mécanismes de financement des ressources numériques, le financement de la formation des formateurs et le développement des infrastructures et des équipements nécessaires à la meilleure accessibilité numérique.

Ils ont adopté une déclaration dite « Déclaration de Bamako » dans laquelle ils ont convenu, entre autres, de mettre l’accent sur le partenariat comme modèle de financement, d’accorder une importance à la contribution des Etats pour financer le « Métaportail », de mettre en place un plan ambitieux pour attirer les investisseurs et de continuer la modernisation du « métaportail ».

Pour les contributions des Etats, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a déjà annoncé une contribution de 100 millions de F CFA.

En marge des travaux, il a élevé la secrétaire générale de l’Oif, Michaëlle Jean à la dignité de Grand-croix de l’Ordre national du Mali, la plus grande distinction honorifique du pays, pour témoigner de la reconnaissance du peuple malien à Michaëlle Jean qui soutient fortement le Mali dans le processus de sortie de crise.
-0-PANA GT/BEH SOC 20juin2016

20 juin 2016 17:14:46




xhtml CSS