Lancement d'une campagne de l'UNICEF pour éduquer les enfants soudanais du Sud

New York, Etats-Unis (PANA) - Le Fonds des Nations-unies pour l'enfance (UNICEF) a lancé une nouvelle campagne pour offrir des possibilités d'éducation à 400.000 enfants dont la scolarité a été interrompue par le conflit au Soudan du Sud.

La PANA rapporte que la campagne "Retour à l'apprentissage" de l'UNICEF, qui a été lancée, mercredi à Juba, capitale du Soudan du Sud, par l'agence et le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, va atteindre les enfants non scolarisés dans les 10 États, y compris les zones actuellement touchées par le conflit, au cours des 12 prochains mois.

Le communiqué annonçant la campagne a cité M. Jonathan Veitch, Représentant de l'UNICEF au Soudan du Sud, déclarant: "Environ 70% des 1.200 écoles dans les principaux Etats en conflit ont fermé, ce qui soulève de graves craintes qu'une génération d'enfants pourrait être laissée par la guerre civile.

"Une éducation de qualité est l'élément le plus important pour un pays pour se développer économiquement, socialement et culturellement. C'est également un droit de l'Homme essentiel".

Il a également déclaré que la campagne de 42 millions de dollars US vise à apaiser les perturbations causées par la guerre, qui a aggravé les effets d'un système d'éducation qui était déjà faible au mieux, ajoutant: «Avant la guerre, l'enseignement primaire a atteint seulement 42% des enfants d'âge scolaire, avec seulement 10% terminant l'école".

Le communiqué indique que l'UNICEF et ses partenaires fourniront un ensemble complet de soutien à l'éducation pour les enfants âgés de 3 à 18 ans qui ont trouvé refuge dans des camps pour personnes déplacées à l'intérieur ou dans les communautés d'accueil dévastées par la guerre où aucun service d'éducation n'est disponible.

L'agence des Nations-unies travaillera avec 20 Organisations non-gouvernementales locales et internationales et vise à atteindre 200.000 enfants dans les écoles et espaces d'apprentissage dans les zones de conflit avec des programmes de rattrapage pour les adolescents et de soutien psycho-sociale dans les salles de classe.

Un supplément de 200.000 enfants seront inscrits dans 1.000 écoles dans les zones de non-conflit, tandis que la formation sera fournie pour 4.000 enseignants et animateurs de développement de la petite enfance, ainsi que 1.500 membres des associations d'enseignants.

"Nous avons beaucoup investi dans l'approvisionnement et l'apprentissage, mais nous avons besoin d'une somme supplémentaire de 12 millions de dollars en urgence seulement pour fournir des kits d'éducation de base pour cibler les écoles et cette initiative va investir 100 dollars US sur chaque apprenant enfant. C'est un petit coût pour l'espoir et les possibilités qu'elle apporte», a déclaré Veitch.

La situation sécuritaire au Soudan du Sud s'est détériorée de façon constante au cours de l'année écoulée depuis que les combats politiques internes entre le président Kiir et son ancien vice-président, Riek Machar, ont commencé à la mi-décembre 2013.

Les hostilités se sont par la suite transformées en un conflit à part entière qui a envoyé près de 100.000 civils en fuite vers des bases à travers le pays exploitées par la Mission des Nations-unies au Soudan du Sud (MINUSS).

La crise a déplacé environ 1,9 million de personnes et placé plus de 7 millions en risque de faim et de maladie.

Cependant, un récent accord de paix entre les factions belligérantes a soulevé un espoir d'un terme définitif au conflit long d'une année.
-0- PANA AA/SEG/MTA/IS/IBA 20févr2015

20 février 2015 17:21:34




xhtml CSS