Lancement d'un concours d'idées pour l'amélioration de l’éducation des jeunes filles africaines

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) – Le groupe de travail sur la gestion de l’éducation et l’appui aux politiques de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (Gtgeap, Adea) et le Forum africain des éducatrices africaines (Fawe, sigle en anglais) ont lancé, mardi, un concours de soumission d’idées, de programmes ou de projets innovants et évolutifs qui ont amélioré ou peuvent améliorer l’insertion dans l’enseignement secondaire des jeunes filles.

Selon un communiqué transmis à la PANA, cette initiative commune a pour objectif final de disposer d’un référentiel de connaissances sur les technologies, les initiatives et les solutions collaboratives sur les inégalités entre les sexes dans le secteur de l'éducation et de la formation.

Elle pourrait également fournir une référence des meilleures pratiques sur la promotion de l'enseignement secondaire pour les filles.

Idéalement, elle contribuera également à une culture itérative dans le travail de développement en Afrique où les interventions éventuelles s'inspirent d’initiatives antérieures réussies, renforçant ainsi la mise en œuvre de programmes encore plus performants.

La méthodologie utilisée sera l’usage des canaux des médias traditionnels, des technologies de l’information et de la communication (TIC) et des réseaux sociaux pour atteindre une plus large cible.

Une page web interactive a même été développée afin de permettre à tous, et partout dans le monde, de publier en ligne leurs technologies, les initiatives et les solutions sensibles à la problématique du genre et de recevoir des questions et commentaires constructifs sur des éléments qui en font une meilleure pratique ou une réussite.

Les meilleures candidatures seront choisies par "l’open challenge community" par le biais d’un système de vote en ligne. Une fois cette étape achevée, un recueil des meilleures pratiques sur la promotion de l'éducation des filles au niveau secondaire sera élaboré, diffusé et largement médiatisé.

Le vainqueur recevra un prix en numéraires d’un montant de mille dollars américains. Le concours est ouvert du 25 octobre au 25 décembre prochain.

Cette initiative s’inscrit dans la ligne et la logique des aspirations des Objectifs du développement durable (Odd) 4 et 5 de l'Agenda 2030, qui visent respectivement à "assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie" et à "parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles".

On rappelle que l’Adea et le Fawe avaient organisé, en novembre 2015, une compétition d’histoires sur les changements les plus significatifs sur la promotion de la scolarisation des jeunes filles dans l’enseignement secondaire en Afrique.

La Sierra Leone avait reçu le premier prix. La lauréate de la Sierra Leone, Mme Agnes Feima Kenneh, bénéficiaire d’un programme du Fawe, avait œuvré à l’éducation des enfants déplacés pendant la guerre civile dans ce pays.
-0- PANA BAL/BEH/SOC 25oct2016

25 octobre 2016 17:34:04




xhtml CSS