Lancement au Zimbabwe d’une campagne de l’Ua contre le mariage des enfants

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) – La capitale du Zimbabwe, Harare, a abrité le lancement de la campagne nationale de l’Union africaine (Ua) pour mettre fin au mariage des enfants sur le thème "nous sommes des filles et non des épouses", indique lundi un communiqué transmis à la PANA.

Selon le Commissaire de l’Ua pour les affaires sociales, Dr Mustapha Sidiki Kaloko, le lancement de la campagne au Zimbabwe va encourager le Président Robert Mugabe, président en exercice de l’Ua, dans son engagement à sensibiliser ses autres homologues sur les questions touchant les femmes et les jeunes filles.

La Première Dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, a appelé le ministère de la Justice à harmoniser toutes les lois relatives à l’âge du mariage à 18 ans comme le prévoit la Constitution zimbabwéenne et à appliquer contre les contrevenants des peines et des condamnations plus sévères.

"Le mariage des enfants est une tragédie pour la jeune fille, ses enfants à naître et le développement de son pays", a-t-elle soutenu.

Recevant une pétition du Parlement des enfants, elle a appelé les membres du gouvernement à œuvrer conjointement à l’élaboration d’un plan national d’actions qui mettra fin au mariage des enfants dans son pays.

Pour le coordonnateur résident et directeur pays du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), Reza Hossani, tous les acteurs doivent rejeter les normes sociales et briser le silence culturel qui continue de cacher ces violations des droits des enfants vulnérables.

Le Zimbabwe est le huitième Etat africain à lancer cette campagne de l’Ua après l’Ethiopie, le Niger, le Burkina Faso, le Tchad, la République démocratique du Congo, Madagascar et l’Ouganda. Ce lancement intervient dans un contexte où la déclaration du procureur général, Johannes Tomana, sur l’âge de consentement au mariage, a suscité un tollé général.

Le Zimbabwe a l'un des taux de mariage des enfants les plus élevés en Afrique avec environ 31 pour cent des filles mariées avant 18 ans et un taux de 4 pour cent pour des filles avant l'âge de 15 ans.

Selon les statistiques, environ 700 millions de femmes dans le monde ont été mariées en étant enfants et plus d’une sur trois a été mariée avant l’âge de 15 ans.

L’Afrique subsaharienne a l’un des taux de mariages d’enfants les plus élevés dans le monde avec 40 pour cent de filles mariées au moment d’atteindre 18 ans.

La campagne de l’Ua a été lancée le 29 mai 2014 à l’échelle continentale à Addis-Abeba en Ethiopie, lors de la Conférence des ministres du Développement social. Elle vise à mettre fin au mariage des enfants par le soutien aux actions juridiques et politiques dans la protection et la promotion des droits de l'homme.

Elle vise également la mobilisation pour une prise de conscience continentale de l'impact socio-économique négatif du mariage des enfants, la mise en place de mouvement social et de mobilisation sociale aux niveaux local et national et le renforcement de capacités des acteurs non étatiques pour entreprendre des actions efficaces de défense des politiques, incluant le rôle de leadership des jeunes à travers les nouvelles technologies des médias, le suivi et l’évaluation, entre autres.


-0- PANA BAL/BEH/SOC      03 août 2015

03 août 2015 17:57:43




xhtml CSS