Lancement au Niger d'un observatoire "Femmes et médias"

Niamey, Niger (PANA) - L'Institut Panos Afrique de l'Ouest (IPAO) a procédé jeudi à Niamey, au lancement de l'Observatoire ''Femmes et Médias'', dans le cadre de la mise en œuvre de son Programme ''Femmes, Occupez les Médias''.

Composé de sept membres dont trois personnes issues des Organisations de la Société Civile (OSC), trois autres du secteur des médias et le consultant national de Panos Afrique de l'Ouest, cet observatoire est indiscutablement une avancée notoire dans la promotion de l'image de la femme dans les médias, a déclaré le représentant de l'Institut Panos Afrique de l'Ouest (Ipao) au Niger, Saidou Arji Abzine.

« En effet, a-t-il dit, cet observatoire vient combler un vide, car les organes de monitoring des médias existants ne prennent pas en compte de manière inclusive la dimension genre dans leurs analyses".

L'observatoire aura comme mission, selon M. Arji, d'assurer une veille critique et proactive sur la manière dont les médias traitent les questions relatives aux droits civils et politiques ainsi que les violences faites aux femmes (VFF) et comment ils exercent leurs responsabilités sociales vis-à-vis des femmes sur ces questions.

Il sera également chargé de développer des relations de confiance réciproque et de coopération entre les médias et entre ceux-ci et les Organisations de la société civile, notamment celles engagées dans la promotion des droits des femmes.

En outre, il lui est demandé d’organiser des sessions périodiques à l’issue desquelles seront publiés les résultats de ses travaux pour ses acteurs et la société en général.

Le Projet « Femmes, Occupez les Médias » vise, entre autres, à renforcer les capacités des Organisations de la Société Civile féminines en matière d'utilisation des médias traditionnels et sociaux afin qu'elles puissent en faire un usage efficace dans le cadre de leurs plaidoyers pour le respect des Droits des femmes. C'est dans cette optique que 15 OSC ont été formées sur les techniques de communication (organisation des conférences de presse, débats et Tables- rondes radiophoniques, gestion et création des comptes Facebook, Twitter ...)".

Le Projet a également formé huit journalistes de radios, de  presse écrite et presse en ligne qui sont en train de produire des articles et émissions sur ‘’les violences faites aux femmes'.
-0- PANA SA/BEH/SOC 21déc2017

21 décembre 2017 17:03:18




xhtml CSS