La tournure des évènements en Côte d'Ivoire, un soulagement, selon le ministre ghanéen des Affaires étrangères

Accra, Ghana (PANA)   - La tournure des évènements en Côte d'Ivoire avec la capture du président sortant Laurent Gbagbo est un soulagment et devrait mettre fin au bain de sang et aux souffrances des populations, selon le ministre ghanéen des Affaires étrangères, Muhammad Mumuni.

Pour le ministre, il s'agit d'un signal clair aux forces fidèles à Laurent Gbagbo que c'est la fin.

M. Gbagbo, ne reconnaissant pas la victoire de son rival Alassane Ouattara au deuxième tour de la présidentielle du mois de novembre, refusait d'accéder à la demande de la communauté internationale de céder le pouvoir, se prétendant le véritable vainqueur des élections.

La situation avait dégénéré en combats sanglants entre ses forces et celles de M. Ouattara, entrées dans la capitale économique, Abidjan, à la fin du mois de mars, mais qui n'arrivaient pas à déloger M. Gbagbo dont les forces défendaient résolument des sites-clé comme le palais présidentiel, la télévision nationale et les casernes.

Les forces françaises ont finalement appuyé l'assaut final contre le palais présidentiel, où M. Gbagbo et son épouse ont été capturés dans un bunker.

M. Mumuni a estimé que l'on aurait pu donner une autre chance à la diplomatie, en ajoutant que la capture de M. Gbagbo s'était faite au prix d'importantes pertes en vies humaines et de l'afflux de réfugiés ivoiriens vers les pays voisins ainsi que du déplacement et des souffrances du peuple ivoirien.

Le ministre des Affaires étrangères a souligné que les résultats des élections montraient que M. Gbagbo bénéficiait d'un soutien important et a appelé les forces fidèles à M. Ouattara à traiter l'ex-président avec dignité et respect.

M. Ouattara a lancé un appel à la fin des combats et annoncé que le ministre de la Justice allait entamer des poursuites judiciaires contre l'ex-président.
-0- PANA MA/SEG/FJG/JSG/IBA 12avr2011

12 april 2011 12:35:45




xhtml CSS