La rencontre sur la presse africaine hypothéquée à Accra

Accra- Ghana (PANA) -- Le débat annoncé à grand renfort de publicité entre des présidents désignés et des responsables de médias africains pourrait ne pas se tenir, à moins que les organisateurs ne parviennent à résoudre le problème de la programmation de cette rencontre.
Bien que la réunion a été initialement prévue dimanche à 15 heures (locales et GMT), les dirigeants ont demandé qu'elle soit reportée à mardi pour leur permettre de participer pleinement au débat sur la formation d'un gouvernement, principal sujet à l'ordre du jour du neuvième sommet ordinaire de l'UA qui s'est ouvert à Accra.
La plupart des partons de presse estime que la journée de mardi ne convient pas car certains de leurs membres doivent rentrer ce jour- là.
"Je soupçonne que les dirigeants, pour quelque raison que ce soit, veulent éviter cette réunion", a déclaré à la PANA un patron de presse qui a requis l'anonymat.
"Nous sommes toujours disponibles au cas où ils pourraient convenir d'un meilleur moment", a-t-il ajouté.
La rencontre entre les patrons de presse et les dirigeants africains devait porter sur le rôle et les responsabilités des dirigeants politiques et de la presse dans l'imagerie de l'Afrique.
Elle devait réunir les présidents d'Afrique du Sud, de la Tanzanie, de la RD Congo (RDC), du Sénégal, de l'Algérie, du Nigeria et du Liberia d'une part et des patrons de presse d'Afrique du Sud, du Kenya, de la RDC, du Malawi et de la Guinée.
Le débat est organisé par le Forum des éditeurs africains (The African Editor's Forum), Global Media et le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD).
Les patrons de presse africains ont exprimé le souhait que cette rencontre se tienne désormais chaque année à l'occasion des sommets de l'UA.

01 juillet 2007 13:24:00




xhtml CSS