La reine Letizia d'Espagne nommée Ambassadrice spéciale de la FAO pour la nutrition

Rome, Italie (PANA) – La Reine Letizia d'Espagne a été nommée, vendredi, Ambassadrice spéciale de la FAO pour la nutrition au cours d'une cérémonie officielle au siège de l'organisation à Rome.

Cette nomination est une reconnaissance à la fois de l'engagement personnel de la reine en faveur d'un monde libéré de la faim et de la malnutrition et des efforts déployés par l'Espagne pour promouvoir la sécurité alimentaire et nutritionnelle au plan mondial.

Elle reflète également l'intérêt marqué de la reine pour la recherche scientifique orientée vers la santé, l'éducation et l'innovation.

En sa nouvelle qualité d'Ambassadrice spéciale, la reine Letizia s'engagera dans des activités de sensibilisation pour relever le défi mondial de la faim et susciter un soutien public pour son éradication.

«Ma tâche consiste à servir les objectifs de cette agence de l'ONU de la manière la plus efficace possible», a déclaré la reine devant les représentants des Etats et organisations membres de la FAO venus à Rome pour prendre part à la conférence.

«Aujourd'hui, nous avons la capacité technique de produire des aliments sains en quantités suffisantes pour nourrir tout le monde. Par conséquent, nous devons nous concentrer sur la mobilisation des volontés», a-t-elle affirmé, appelant à «une action collective impliquant les gouvernements, le secteur privé, la Société civile et, bien sûr, les individus».

«Nous avons besoin de tout le monde à bord», s'est-elle exclamée.

Au cours de son allocution, la reine d'Espagne a également souligné la nécessité absolue d'assurer une bonne nutrition aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu'aux nourrissons et jeunes enfants pendant les premières années de leur vie.

Elle a ajouté que le secteur agro-alimentaire devrait participer à la réalisation de ces objectifs «d'une manière active et responsable, en aidant à sensibiliser à la nécessité d'aider les gens à mener une vie saine et exempte de maladies».

Faisant écho au message d'un document technique de la FAO diffusé hier (jeudi), la reine a, elle aussi, vanté les avantages du régime alimentaire méditerranéen traditionnel, le qualifiant de «meilleur exemple d'une alimentation saine et durable».

L'éradication de la faim sera-t-elle le "plus grand legs" de notre génération?

Le directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, a déclaré notamment: «Nous sommes pleinement confiants que Sa Majesté aidera ceux qui en ont le plus besoin à briser le cercle vicieux de la faim et de la malnutrition chroniques».

Et M. Graziano da Silva d'ajouter: «L'élimination de la faim et de la malnutrition peut et doit être le plus grand legs que nous laissons à l'humanité. Faisons-en une réalité».

Selon la dernière évaluation de la FAO, le nombre de personnes affamées dans le monde a été réduit de 216 millions depuis 1990. Cependant, quelque 795 millions de personnes souffrent encore aujourd'hui de sous-alimentation chronique.

«Dans le même temps, les taux d'obésité sont en hausse, principalement dans les pays à revenus moyens et élevés», a fait observer le directeur général. Les enfants sont particulièrement vulnérables aux problèmes de nutrition, a-t-il noté.

Rappelons que la reine Letizia avait participé à la Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (CIN2), tenue en novembre dernier au siège de la FAO à Rome, où elle avait également prononcé un discours très applaudi. A la CIN2, les dirigeants mondiaux avaient adopté la Déclaration de Rome sur la nutrition et un cadre d'action qui incluaient l'engagement d'éradiquer la malnutrition et de transformer les systèmes agricoles afin d'assurer une alimentation saine pour tous.

«En collaboration avec ses membres et partenaires, la FAO est déterminée à intensifier ses activités visant à mettre en œuvre les engagements pris à la CIN2», a souligné le directeur général qui a invité les pays à soutenir le nouveau fonds fiduciaire spécialement créé pour améliorer les niveaux de nutrition.

La reine, après avoir appelé à relever le défi de la malnutrition sous toutes ses formes, estimant qu'il s'agit-là d'«un investissement plus intéressant», a rejoint un groupe d'experts de la FAO en matière de nutrition et d'éducation afin de discuter des travaux de l'organisation en matière de nutrition et de ses futures activités en qualité d'Ambassadrice spéciale.
-0- PANA CF/IS/IBA 12juin2015

12 juin 2015 16:14:55




xhtml CSS