La réforme de la Commission de l'Union africaine remise sur table au sommet de Malabo

Malabo, Guinée équatoriale (PANA) – La transformation de la Commission de l’Union africaine (CUA) en une Autorité de l’Union africaine (AUA) figure parmi les diverses décisions "avortées" de l’organisation continentale dont le débat doit être repris pendant la 19ème session du Conseil exécutif ouverte dimanche à Malabo, en Guinée équatoriale, dans le cadre du 17ème sommet de l’UA.

Deux ans après son approbation, la décision peine à conclure ses instruments juridiques, malgré les diverses réunions de spécialistes en la matière convoquées dans les intervalles des sommets déjà tenus depuis son adoption.

Une source diplomatique a confié à la PANA que cette lenteur est liée à la complexité des documents à analyser, associée à la persistance des quelques divergences de points de vue entre les Etats membres de l’Union, comme celles observées lors de son approbation, le 3 juillet 2009 à Syrte (Libye).

La pomme de discorde réside dans le type de pouvoir qui sera attribué à la nouvelle entité qui, selon certains Etats, ne doit pas remettre en cause leurs souverainetés nationales, tandis que ses supporters souhaitent la doter de certaines prérogatives exécutives afin qu’elle arrête d’être un simple secrétariat administratif.

Son adoption est survenue lors du 13ème sommet ordinaire de l’Union africaine (UA) apparemment sous la pression d’un bloc de pays conduits par le pays hôte, la Libye. Toutefois, depuis lors, la décision ne dépend plus que de la création d’outils juridiques nécessaires à son application effective.

Selon des experts qui accompagnent le processus, la transformation présumée passe par le changement des principaux instruments juridiques de l’UA, notamment son Acte constitutif et les règlements intérieurs de ses différents organes, dont la propre conférence, avant d’établir des statuts de la nouvelle entité.

En plus de la création des statuts du nouvel organe, les modifications prévues doivent également englober les documents régissant le Conseil exécutif, le Conseil de paix et de sécurité, du Comité des représentants permanents (COREP), de la Communauté économique africaine et du Parlement Pan-africain, entre autre.

-0- PANA IZ/CJB/TBM/IBA    27juin2011

27 juin 2011 15:49:45




xhtml CSS