La réaction de l'Afrique à la tragédie de Haïti réjouit Ban Ki-moon

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, s'est félicité d'une proposition des dirigeants africains d'accueillir certains Haïtiens déplacés par un séisme dévastateur qui a frappé leur pays il y a trois semaines.
"Je suis reconnaissant de ce soutien rapide de l'Afrique, dont une proposition d'accueil des Haïtiens, qui est la bienvenue et très généreuse", a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, après avoir assisté à l'ouverture du sommet de l'Union africaine (UA), dimanche.
Le président sénégalais, Abdoulaye Wade, a proposé de mettre gratuitement des terres à la disposition des Haïtiens, une offre qu'il a réitérée au cours d'une réunion à Addis-Abeba, en marge du sommet de l'UA.
S'exprimant au cours de la cérémonie d'ouverture du sommet, le président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping, a également invité les Etats africains à soutenir Haïti.
"Nous souhaitons la mobilisation de la communauté internationale pour venir en aide à Haïti.
Ce qui s'est passé là-bas va au-delà des frontières", a déclaré M.
Ping.
Il a rappelé que Haïti était la première République noire fondée en 1904 et que la plupart de ses citoyens étaient originaires de l'Afrique.
L'Union africaine a ouvert un compte au niveau de la Banque africaine de développement (BAD) et a demandé à tous ses 53 Etats membres d'apporter leurs contributions pour Haïti.
Plusieurs pays africains, dont le Malawi et la République démocratique du Congo, ont mis en place des fonds pour aider l'île des Caraïbes à se remettre des effets du séisme, qui a particulièrement dévasté la capitale haïtienne, Port-au-Prince.
L'ONU a également annoncé qu'elle passait de la phase d'aide humanitaire d'urgence à celle de la reconstruction à court et long termes pour ce pays.
"L'ampleur des dégâts est indescriptible, avec plus de 110.
000 morts.
Les Nations unies coordonnent la distribution des vivres; nous verrons comment les donateurs internationaux pourront aider à soutenir Haïti", a déclaré Ban Ki-Moon.

01 février 2010 14:36:00




xhtml CSS