La quête de la sécurité personnelle souvent à l'origine des crises

Cotonou- Bénin (PANA) -- La quête de la sécurité personnelle de la part des responsables africains est à l'origine des conflits qui ensanglantent, a estimé mardi à Cotonou l'universitaire béninois John Igué, président du Club de veille pour l'Afrique de l'Ouest.
S'exprimant à l'ouverture d'un forum des partis politiques, des médias et de la Société civile organisée par son institution et le Club du Sahel, M.
Igué a déclaré: "la plus grande faiblesse dans le comportement des responsables africains face à leur destin, à leur pays et à la sous-région, est fondamentalement celle de la quête de la sécurité personnelle".
Cette quête, doublée d'un besoin de paraître, est, de l'avis de l'ancien ministre béninois de l'Industrie, à la base de la confiscation du pouvoir à des fins personnelles, tribales et autocratiques, et pousse beaucoup d'acteurs politiques vers le népotisme et la gabegie.
M.
Igué, qui a invité à la vigilance de tous sur le risque que ces dérapages entraînent notamment dans le domaine de la gouvernance démocratique, a mis en garde contre les incidences de la colonisation qui ont débouché sur la balkanisation de l'Afrique.
Les Africains sont tous conscients que leurs frontières sont artificielles, même si elles sont délimitées par des barrières naturelles, a-t-il indiqué, rappelant que les populations, elles, ne parlent jamais de lignes de partage dans leur manière de désigner les barrières de séparation, mais plutôt de zones de contacts et de rencontres pour la mise en valeur des ressources communes et partagées.
Les ethnies et les différents groupes socioculturels sont l'expression des mélanges de sang et de plusieurs cultures à la fois, a-t-il précisé, invitant les Africains à en prendre conscience pour renforcer leurs bases historiques à travers les profonds liens de parenté, quel que soit le pays dans lequel l'histoire les situe aujourd'hui.
Ouvert mardi à Cotonou, le forum des partis politiques, des médias et de la Société civile sur la consolidation de la paix en Afrique de l'Ouest regroupe quelque 300 participants en provenance de 18 pays d'Afrique et d'ailleurs.
Il vise à favoriser le dialogue et l'interaction entre les trois entités, sur leurs rôles respectifs, à l'échelon local et national, dans la construction et la consolidation de la paix et de la démocratie en Afrique de l'Ouest.

28 juin 2005 14:33:00




xhtml CSS