La proposition de Kadhafi sur le NEPAD divise l'Afrique

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Les leaders africains qui ont mis sur pied le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) se sont opposés à la proposition faite par le président de l'Union africaine (UA), Mouammar Kadhafi, relative à la dissolution d'une de ses principales commissions.
Le leader libyen a proposé la dissolution du comité des chefs d'Etat chargé de la mise en ?uvre du NEPAD et l'intégration de tous ses programmes à l'UA.
Il s'est opposé aux deux bureaux dont l'un est en Afrique du Sud et l'autre à Addis-Abeba, en Ethiopie, et a suggéré la dissolution du plan du NEPAD, une idée initiée par l'ancien président américain, George W.
Bush.
Selon certaines sources, cette question de dissolution du comité des chefs d'Etat chargé de sa mise en ?uvre ou des programmes du NEPAD a soulevé de vives protestations.
Le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi, qui présidait les débats sur les programmes du NEPAD, aurait déclaré au leader libyen que les présidents africains souhaitaient maintenir le contrôle total sur les activités du NEPAD.
L'Algérie, le Nigeria, l'Afrique du Sud et le Sénégal, dont les présidents avaient mis sur pied le NEPAD en 2000, se sont opposés à la dissolution du comité des chefs d'Etat.
Le leader libyen a déclaré que le fait d'avoir deux bureaux pour le NEPAD multipliait les charges et équivalait à doter l'UA de deux secrétariats.
Le 22ème sommet du comité des chefs d'Etat pour sa mise en ?uvre a vu la participation du leader libyen, du président de la Commission de l'UA, Jean Ping, des présidents algérien, Abdelaziz Bouteflika, et sud-africain, Jacob Zuma.
M.
Zenawi a indiqué que l'objectif de la rencontre est d'examiner les questions essentielles relatives à l'intégration du NEPAD dans les structures de l'UA.
Il a déclaré que l'intégration du NEPAD dans les structures de l'UA a fait l'objet de plusieurs discussions, appelant ses pairs à prendre en compte le fait que ce sera le sommet qui aura à régler toutes les questions pendantes avant de s'engager dans la mise en ?uvre du plan d'intégration.
M.
Zenawi a souligné quelques-unes des réalisations dans le processus de l'intégration du NEPAD, y compris la création d'une cellule de coordination du NEPAD au sein du bureau du président de la commission de l'UA.
Le président de la Commission de l'UA, Jean Ping, a rappelé que la commission de l'UA et le NEPAD ont travaillé ensemble, conformément aux conclusions du 21ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement afin de favoriser une intégration en douceur du NEPAD dans les structures de l'organisation.
Il a expliqué que des efforts ont été réalisés au niveau des programmes de travail de la Commission de l'UA et du secrétariat du NEPAD afin d'identifier les recoupements, de favoriser une délimitation claire des rôles et de promouvoir les efforts communs.
Les chefs d'Etat ont examiné le rapport d'activités du secrétariat du NEPAD, présenté par le président directeur général du NEPAD, Ibrahim Assane Mayaki, pour la période allant de juillet 2009 à janvier 2010.
Le comité de mise en oeuvre du NEPAD est composé de 20 pays, à savoir l'Algérie, le Bénin, le Cameroun, la République démocratique du Congo, le Congo, l'Egypte, l'Ethiopie, le Gabon, le Lesotho, la Libye, Madagascar, le Malawi, le Mali, la Namibie, le Nigeria, le Rwanda, le Sénégal, l'Afrique du Sud, le Soudan et la Tunisie.

30 janvier 2010 19:30:00




xhtml CSS