La propagation de la maladie imputée aux chauffeurs de camion

Nairobi- Kenya (PANA) -- Le Comité de lutte contre le VIH/SIDA dans le district de Turkana (nord du Kenya) a accusé les chauffeurs de camion faisant de longues distances de propager la maladie dans la zone en raison de leurs comportements sexuels débridés.
Devant cette situation, le Comité de lutte contre le SIDA de la circonscription centrale de Turkana (CACC) a lancé un appel à la police, l'invitant à traquer les conducteurs qui sillonnent l'autoroute Lodwar-Lokichogio afin de contrôler la propagation de la pandémie dans la zone.
Dans un discours lors d'une réunion de sensibilisation sur le SIDA à Nakwanweki, dans la zone de Lodwar, à Turkana, un officiel du CACC, M.
Peter Ejore, a accusé les chauffeurs d'encourager l'immoralité en offrant aux jeunes filles de l'argent en échange de sexe.
Selon M.
Ejore, un grand nombre de filles de la région, âgées entre 13 et 16 ans, sont touchées par le SIDA.
D'après les statistiques, quelque 157.
000 personnes sur les 450.
000 habitants du district seraient victimes du VIH/SIDA.

17 septembre 2001 21:25:00




xhtml CSS