La presse libyenne souligne l'esprit d'unanimité au sommet d'Accra

Tripoli- Libye (PANA) -- Les journaux libyens se sont largement fait l'écho, dans leurs livraisons de jeudi, du 9ème sommet ordinaire de l'Union africaine (UA) d'Accra, au Ghana, sur le Grand débat sur la question d'un gouvernement fédéral africain, soulignant l'unanimité qui s'en est dégagée quant à l'inéluctabilité de la réalisation de l'unité africaine.
Dans un éditorial intitulé: "Déclaration historique d'Accra", le quotidien "Azahf Al-Akhdahar" se félicite des résultats du sommet, affirmant que la déclaration finale de cette rencontre reflète une forte volonté des Africains à aller de l'avant vers l'unité du continent et la construction de ses structures et institutions fédérales.
Pour ce journal, les leaders et dirigeants africains ont prouvé, au cours de ce sommet, le plus long de l'histoire de l'UA depuis sa fondation le 9 septembre 1999 sur les rives du Golfe de Syrte, dans le centre de la Libye, leur sérieux et leur dévouement pour que l'Afrique réalise davantage de transformations stratégiques permettant au continent de faire face aux défis et échéances de notre époque.
Pour "Azahf Al-Akhdhar", porte-voix des comités révolutionnaires en Libye, il n'y a aucun doute que les résultats du sommet d'Accra apporteront davantage de dynamisme à l'action africaine commune qui est devenue une revendication populaire africaine pour répondre aux exigences de notre ère.
Le journal fait à ce propos, état de l'accord sur l'édification des Etats unis d'Afrique après l'accélération de la complémentarité politique et économique, y compris la création d'un gouvernement fédéral africain et l'acceptation de l'élaboration d'une feuille de route relative à la réalisation du gouvernement fédéral en fonction d'un ensemble de dispositions, constitue un pas très important et dans le bon sens.
Revenant sur les résultats même du sommet, "Azahf Al-Akhdhar" affirme qu'Accra a mis le train africain sur les rails en décidant d'une feuille de route stipulant la création du gouvernement fédéral africain.
Pour l'éditorialiste du journal, le mérite de ces résultats revient aux efforts distingués du colonel Mouammar Kadhafi soutenu par des millions d'Africains qui ont dit, d'une seule voix, "oui pour l'unité africaine, oui pour un gouvernement fédéral et oui pour les Etats unis d'Afrique".
De son côté, le quotidien tripolitain "Al-Jamahiriya" a, dans sa réponse à la question posée par son éditorial intitulé "Y a-t-il un groupe contre l'unité de l'Afrique?", écrit que: "les Africains peuvent ne pas s'accorder sur le chemin à suivre pour arriver au but, mais sont tous d'accord sur le point à atteindre".
"En Afrique, il n'y a pas un camp des partisans de l'unité et un autre camp pour les opposants à l'unité.
L'Afrique constitue un seul camp et une seule équipe car l'objectif ne peut être deux.
Tout le monde est partisan de l'unité africaine, que se soit ceux qui la veulent dans l'immédiat ou ceux voulant la réaliser graduellement", a affirmé "Al-Jamahiriya".

05 juillet 2007 15:53:00




xhtml CSS