La présidente du Liberia élue à la tête de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO

Dakar, Sénégal (PANA) - La présidente du Liberia, Mme Ellen Johnson-Sirleaf, a été élue par ses pairs pour présider, pendant un an, aux destinées de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en remplacement de son homologue sénégalais, Macky Sall, qui vient de passer quatorze mois à la tête de l’organisation.

La décision a été prise à l'issue de la 49ème session ordinaire de ladite Conférence, tenue samedi dernier, à Dakar, au Sénégal, en présence de 11 chefs d’Etat sur les quinze que compte la CEDAO.

Au plan politique, les chefs d’Etat et de gouvernement ont invité le Cap-Vert, la Gambie et le Ghana, qui organiseront des élections au cours de l'année 2016, à œuvrer afin de créer un climat favorable à la tenue de scrutins pacifiques, libres et transparents.

Ils ont par ailleurs demandé à la Commission de la CEDEAO de déployer dans ces trois Etats, non seulement des missions techniques pré-électorales visant à évaluer, avec l’ensemble des acteurs, l’état de préparation des élections, mais également des missions d’observation électorale destinées à baliser le terrain pour le déploiement des missions d’observation de la CEDEAO.

Concernant l’intégration régionale, les chefs d'Etat ont demandé à l’ensemble des Etats membres de s’approprier et d’appliquer tous les Protocoles et actes communautaires, notamment le Protocole sur le prélèvement communautaire, dans le but d’accélérer le processus d’intégration en Afrique de l’Ouest.

Ils ont par ailleurs réaffirmé la rationalisation des charges liées au fonctionnement des institutions communautaires, à la finalisation de la réforme institutionnelle et à la matérialisation de la Vision 2020 de la CEDEAO. Aussi ont-t-ils loué les mesures conservatoires déjà prises par le président de la Commission, Marcel A. de Souza, en vue de rationaliser et de maîtriser les charges et instruit la Commission de rechercher dans les meilleurs délais des solutions pérennes à la mise en œuvre du prélèvement communautaire.

De même, ils ont demandé à l’organe exécutif de la CEDEAO de réorienter les ressources de la Communauté vers des programmes prioritaires intégrateurs régionaux. A cet effet, la session a décidé de la tenue, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, d’ici la fin de l'année 2016, d’une conférence de haut niveau sur le financement innovant et d’une Table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du Programme communautaire pour le développement (PCD).

Le sommet a également adopté le Cadre politique de la CEDEAO pour la réforme et la gouvernance du secteur de la Sécurité. De même, ils ont exhorté la Commission à accélérer l’établissement des Mécanismes d’alerte précoce et de réponse rapide dans les 10 Etats qui n’en disposent pas encore et d’assurer à cet égard la sensibilisation dans tous les Etats membres.

Réaffirmant l’importance de la sécurité, de la paix et de la stabilité en Afrique de l’Ouest pour le développement économique de la région, les chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO ont réitéré leur détermination à poursuivre inlassablement la lutte contre le terrorisme et souligné la nécessité d’une lutte internationale coordonnée contre ce fléau.

S’agissant de l’Accord de partenariat économique (APE) entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne, la session a salué sa signature par les Etats membres et exhorté les deux Etats qui ne l’ont pas encore fait, à prendre des mesures urgentes pour sa finalisation.

Pour ce qui est du Tarif extérieur commun (TEC), le sommet a réaffirmé la nécessité de sa mise en œuvre dans l’ensemble des Etats membres et exhorté les six Etats qui ne l’ont pas encore mis en application, à prendre les dispositions idoines en vue de sa mise en œuvre effective.

Par ailleurs, les dirigeants ouest-africains ont décidé de proroger, pour un an, le mandat de la Mission de la CEDEAO en Guinée-Bissau (ECOMIB).

Quant à la prochaine session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, elle se tiendra dans la capitale sénégalaise, à une date qui sera fixée après consultations.

Les chefs d’Etat et de gouvernement ont félicité le nouveau président de la Commission de la CEDEAO, Marcel A. de Souza, qui a été investi au cours des travaux, le vice-président et les sept nouveaux Commissaires et leur ont souhaité plein succès dans leurs nouvelles fonctions.

Le sommet de Dakar a été marqué par la présence des présidents du Bénin, Patrice Talon, du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, du Cap-Vert, Jorge Carlos de Almeida Fonseca, de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, du Ghana, John Dramani Mahama, de la Guinée, Alpha Condé, du Libéria, Ellen Johnson-Sirleaf, du Mali, Ibrahim Boubacar Kéïta, du Niger, Mahamadou Issoufou, du Sénégal, Macky Sall et de la Sierra Léone, Ernest Baï Koroma.

Prenaient également part aux travaux, le vice-président nigérian, Yemi Osinbajo, le Premier ministre bissau-guinéen, Baciro Dja, ainsi que les représentants des chefs d’Etat de la Gambie et du Togo.
-0- PANA SSB/JSG/IBA 06juin2016

06 juin 2016 12:45:43




xhtml CSS