La présidence sénégalaise tire les leçons de l'arrestation de Gbagbo

Dakar, Sénégal (PANA) – L’arrestation du président sortant de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, lundi à Abidjan est une leçon pour les hommes politiques africains, a déclaré à Dakar le porte-parole du président de la République du Sénégal, le ministre conseiller Serigne Mbacké Ndiaye.

«Cette arrestation doit servir de leçon aux politiciens africains afin qu’ils aspirent à la paix, à la transparence et à la démocratie sur le continent», a-t-il déclaré à Radio Futurs médias (RFM), une station privée sénégalaise.

«Les politiciens doivent respecter la vérité des urnes et les résultats», a-t-il dit, ajoutant que devant le conflit ivoirien, le Sénégal a adopté une «position de sagesse».

Tout en dénonçant les présidents africains qui ont toujours tendance à s’accrocher au pouvoir, M. Ndiaye a indiqué que «c’est le peuple souverain qui choisit qui il veut».

«Perdre une élection n’est pas une honte. Si on est vaincu, on doit sortir par la grande porte et contribuer à bâtir son pays. Gbagbo aurait pu avoir la grandeur du Sénégalais Abdou Diouf et sortir par la grande porte», a-t-il ajouté.


Tout en saluant l’issue de la situation ivoirienne, M. Ndiaye a estimé que désormais «il faut travailler à la réconciliation et à l’unité nationale».
  
-0- PANA SIL/AAS/SOC 11avril2011

11 avril 2011 19:09:25




xhtml CSS