La plus âgée des petites filles de Mandela révèle publiquement avoir été violée il y a 5 ans

Le Cape, Afrique du Sud (PANA) - En moins d'une semaine après qu'une célèbre chanteuse sud-africaine a révélé publiquement avoir été violée par le président de la Fédération sud-africaine de Football, c'est au tour de la plus âgée des petites filles de Mandela de révéler, au grand public, son expérience de viol vécue.

Comme l'avait précédemment rapporté l'agence PANA, le patron du Football sud-africain, Danny Jordaan, qui est largement crédité comme étant à l'origine de la tenue de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, a été accusé de viol par une chanteuse célèbre et politicienne de surcroît, Jennifer Ferguson, il y a 24 ans. M. Jordan avait refusé de répondre à ces allégations.

A l'instar de Ferguson, Ndileka Mandela a utilisé Facebook pour révéler son épreuve vécue il y a cinq ans à Johannesbourg de la part de son ex-copain dont elle n'a pas révélé le nom.

Elle dit s'être inspirée, à travers son geste, de son grand-père Mandela, qui avait révélé publiquement que son fils Makgatho était mort d'une maladie liée au Sida.

Pour rappel, Ndileka Mandéla est une infirmière qualifiée qui gère une fondation portant le nom de son grand-père, Mandela, et qui apporte de l'assistance aux personnes vulnérables dans les communautés rurales.

Un peu plus tôt cette année, elle avait déclaré qu'elle ne voterait plus pour l'ANC, le parti au pouvoir, accusant ce parti de piétiner les valeurs fondamentales pour lesquelles s'était battu son grand-père Mandela.

-0- PANA CU/VAO/BAD/BEH/SOC 24oct2017

24 Outubro 2017 14:38:30




xhtml CSS