La naissance d’une "milice islamique" inquiète les autorités du Burkina Faso

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Dans un communiqué parvenu lundi à la PANA, le ministère burkinabè de la Sécurité assure suivre de près la création d’un groupe d’auto-défense dénommé "Sécurité islamique " à Pouytenga, dans la province du Kouritenga, à l’est du Burkina Faso.

"Depuis quelques heures, sur les réseaux sociaux, des informations persistantes font état de l’installation d’un groupe d’auto-défense dénommé "Sécurité islamique" à Pouytenga, dans la province du Kouritenga", à l’est du pays, note le communiqué.

"Les services du ministère de la Sécurité suivent de près l’évolution de la situation et des instructions fermes ont déjà été données aux structures compétentes en la matière pour investigation profonde et mesures éventuelles à prendre", ajoute le communiqué.

Dans une interview accordée à la presse locale, un des responsables de la milice précise que ce sont des jeunes musulmans qui se sont organisés pour assurer la sécurité des événements islamiques, notamment les prêches.

Le Burkina Faso connait déjà le groupe d’auto-défense "Kogl-Wéogo", une milice villageoise mise en place dans plusieurs localités pour lutter contre l’insécurité, malgré leurs méthodes extrajudiciaires dénoncées en vain par les organisations de défense des droits de l’Homme.
-0- PANA NDT/JSG/IBA 26mar2018

26 mars 2018 11:19:07




xhtml CSS