La mission d'observation de l'EAC se félicite du déroulement du référendum au Sud-Soudan

Dar-es-Salaam, Tanzanie (PANA)   - La mission d'observation du référendum au Sud-Soudan de la Communauté est-africaine (EAC) a annoncé jeudi n'avoir enregistré jusqu'ici aucun incident de nature à remettre en cause la crédibilité du processus et la légitimité de ses résultats.

Dans un bref rapport d'étape sur le référendum qui a démarré le 09 janvier 2011, la mission de l'EAC note que "le processus référendaire se déroule dans un climat calme, pacifique et tranquille".

La mission d'observation est arrivée à Juba, la capitale du Sud-Soudan le 07 janvier et comprend 15 membres de l'Assemblée législative est-africaine (EALA), représentant les cinq Etats partenaires, à savoir : le Burundi, le Kenya, le Rwanda, la Tanzanie et l'Ouganda.

Son rapport, signé par le chef de mission, Abdul Karim Harelimana, porte sur les quatre premiers jours du vote jusqu'au 12 janvier 2011.

Il indique que les observateurs ont vu de nombreux électeurs, entre 67 et 88 pour cent des inscrits, dans les centres/bureaux de vote visités.

Les chiffres qu'il contient proviennent des équipes de l'EAC déployées dans quatre Etats de Central Equatorial (où se trouve la capitale, Juba) de Western Equatorial, Eastern Equatorial et Jonglei.

"Les membres de la mission d'observation de l'EAC ont constaté les émotions exprimées par les Sud-soudanais au moment de voter. Certains ont éclaté en sanglots, d'autres ont poussé des cris de joie, certains ont embrassé les bulletins de vote et le sol, d'autres ont entonné de chants de joie. Les gens ont attendu patiemment sous le chaud soleil de longues heures durant pour pouvoir voter", indique le rapport.

Au niveau des bureaux/centres de vote visités, les observateurs de l'EAC ont noté que le matériel et les agents étaient en place, que des efforts ont été faits pour prêter assistance à certaines personnes, comme les mères accompagnées d'enfants, les femmes enceintes, les handicapés, les personnes âgées et les analphabètes.

En outre, le rapport souligne que les responsables du référendum semblaient être bien au fait des procédures régissant l'ouverture, la clôture des bureaux et le dépouillement des bulletins et que tout s'est déroulé de manière transparente en présence de tous les acteurs concernés.

La mission est toujours sur le terrain dans divers Etats et va communiquer des mises à jour régulières sur le référendum, a déclaré M. Harelimana.

-0- PANA AR/BOS/FJG/TBM/IBA 13jan2011

13 Janeiro 2011 16:37:59




xhtml CSS