La malnutrition déclarée problème de santé publique en Afrique

Cotonou- Bénin (PANA) -- La malnutrition constitue en Afrique subsaharienne un véritable problème de santé publique, a déclaré lundi à Cotonou la ministre béninoise de la Santé publique, Yvette Céline Kandissounon.
Le Dr Kandissounon s'exprimait au cours de la cérémonie d'ouverture du 9ème forum annuel de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sur la nutrition et le VIH/SIDA.
Elle a souligné qu'en Afrique subsaharienne, la malnutrition est caractérisée par une prédominance de déficiences nutritionnelles, dont les conséquences retentissent négativement et de manière alarmante sur l'éducation, la productivité, mais surtout sur la santé et la survie des groupes vulnérables que sont les femmes et les enfants.
"La malnutrition touche une grande proportion de notre sous- région et a de graves conséquences sur les populations, notamment les femmes et les enfants", a-t-elle dit, indiquant qu'en Afrique subsaharienne la malnutrition tue chaque année plus de 200.
000 femmes et enfants.
Citant le rapport sur la situation nutritionnelle dans le monde, publié en 2004, la ministre béninoise a souligné que l'Afrique est le seul continent qui risque de ne pas atteindre l'Objectif du millénaire pour le développement (OMD), consistant à réduire de moitié, d'ici 2005, le niveau actuel de sous-nutrition chez les enfants de moins de 5 ans.
"La dégradation continue de la situation nutritionnelle dans la région africaine est inacceptable et constitue un sujet de préoccupation pour nos gouvernements", a-t-elle déclaré.
"Pour combattre la malnutrition, les Etats africains doivent désormais réorienter leurs politiques agricoles pour moderniser la transformation et la distribution alimentaire et réduire le taux du VIH/SIDA, pour augmenter le taux de croissance économique", a ajouté le Dr Kandissounon.
"Au Bénin, trois enfants sur dix souffrent d'un retard de croissance et 11 pour cent d'entre eux présentent un retard de croissance sévère", révèle une Enquête démographique et de Santé de menée en 2001 au Bénin.
L'enquête indique que 8 pour cent des enfants sont émaciés, tandis que 11 pour cent des femmes présentent une déficience énergétique.

20 septembre 2004 14:49:00




xhtml CSS