La malnutrition chez les enfants au Burundi atteint un 'seuil alarmant', indique le PAM

Kigali, Rwanda (PANA) — Environ un million d'enfants au Burundi accusent un retard de croissance et nécessitent un traitement urgent, a mis en garde le Programme alimentaire mondial (PAM) dans un communiqué remis mercredi à la PANA à Kigali.

L'agence onusienne indique que dans un effort pour mieux comprendre les besoins, les réalités, les difficultés et les opportunités relatives à la malnutrition, la Princesse Sarah Zeid de la Jordanie avait effectué une visite de trois jours au Burundi du 15 au 17 juin 2018.

L'agence indique qu'au cours de sa visite, la Princesse Sarah avait sillonné le pays pour rencontrer des hauts responsables du gouvernement, la Première Dame du Burundi et les partenaires du PAM.

Elle indique que plus de la moitié des enfants de moins de 5 ans dans le pays accuse un retard de croissance et cela a des d'énormes conséquences pour l'avenir du pays.

Dans un élan visant à réduire ces effets de la malnutrition, le PAM s'est engagé à distribuer des repas quotidiens à 600.000 enfants de 700 établissements scolaires primaires afin de les encourager à fréquenter l'école et à améliorer la variété de leur alimentation.

Le communique indique que le lait local de longue durée constitue une importante source de protéines et est distribué dans 57 sur les 700 écoles primaires assistées par le PAM.

Dans le cadre de son programme de cantines scolaires, le PAM, en partenariat avec le FNUAP, travaille avec les clubs scolaires pour sensibiliser les jeunes, surtout les adolescentes, sur les mariages précoces et le planning familial pour briser le cycle inter-générationnel de malnutrition, a-t-il indiqué.
-0- PANA TWA/MA/ASA/BEH/SOC 27juin2018

27 Junho 2018 21:48:29




xhtml CSS