La lutte contre "Daec"h, le soutien des pays arabes et les statistiques sur les violences en Une de la presse libyenne

Tripoli, Libye (PANA) - Les journaux libyens parus cette semaine se sont focalisés sur le soutien apporté par une réunion extraordinaire du Conseil de la Ligue arabe au gouvernement d'union nationale, notamment dans sa lutte contre "Daech" (Etat islamique) visé par une opération militaire lancée par le Conseil présidentiel pour déloger les terroristes de la ville de Syrte (450 km, est de Tripoli) et dont les victoires ont été relayées par la presse.

Les statistiques sur les victimes des violences en Libye pendant le mois de mai publiés par la Mission d'Appui des Nations unies en Libye (Manul) ont figuré parmi les thèmes traités par les journaux libyens.

Le journal "Libya al-Wassat" s'est fait l'écho du communiqué du Conseil de la Ligue arabe, à l'issue de sa réunion extraordinaire au niveau des ministres des Affaires étrangères samedi soir au Caire, en Egypte, dans lequel il a exhorté tous les Etats membres à ne pas interférer dans les affaires intérieures de la Libye, notamment "la fourniture d'armes à des groupes armés" et "à ne pas permettre l'utilisation des médias pour inciter à la violence et tenter de saper le processus politique".

Le Conseil a souligné, dans une déclaration finale, la nécessité de lutter contre le terrorisme de manière décisive et le soutien à l'armée libyenne dans la lutte contre toutes les organisations terroristes, notamment les organisations "Daech", Al-Qaïda, Ansar Asharia et autres organisations désignées par les Nations unies comme étant des organisations terroristes, a ajouté le journal.

"Al-Wassat" a écrit que le Conseil a également appelé à aider la Libye, de toute urgence, pour activer et réhabiliter les institutions de sécurité, militaires et civiles et de lui fournir une expertise ainsi que des outils dans les domaines déterminés par le Conseil présidentiel du gouvernement de réconciliation nationale pour lui permettre d'assumer ses responsabilités nationales urgentes.

Le même journal a affirmé que le Conseil de la Ligue arabe a réitéré l'engagement du respect des Résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, plus récemment la Résolution 2259 de 2015 et la Résolution 2278 de l'année 2016 portant sur la nécessité de soutenir le processus politique en Libye et de sanctionner les individus ou entités entravant le processus en cours dans le pays.

"Libya al-Mostakbal" s'est intéressé à la couverture de la lutte contre "Daech", affirmant que les troupes chargées par le Conseil présidentiel du gouvernement d'union en Libye de la libération de Syrte ont réalisé des percées sur le terrain dans les différents axes de combats dans la ville, après des opérations de ratissage menées dans la région de Wadi al-Loud, située entre Juffra et Abou Njeim.

Reprenant un communiqué du Centre des médias de l'opération militaire, "Architecture blindée", le journal a ajouté que les troupes ont affirmé avoir désamorcé des bombes fabriquées de munitions chars plantées par des éléments de "Daech" le long de la route côtière, sur une distance d'un kilomètre, pour empêcher l'avancée des convois militaires.

"Libya al-Mostakbal" a précisé que le Centre des médias a rapporté que l'opération "Architecture blindée" a consolidé son avancée sur l'axe du front de la route côtière et le chemin du fleuve artificiel, dans une bataille surnommée "bataille des Martyrs d'al-Saddad", à la mémoire des martyrs tués dans une opération d'attentat-suicide de "Daech".

Le communiqué a ajouté, selon le journal, que les forces militaires "ont réalisé des progrès avec le soutien des forces aériennes. Elles ont pris le contrôle du poste de sécurité dit al-Khamissine à la sortie de Syrte, celui d'al-Talthine, puis celui de la centrale à vapeur ainsi qu'une avancée de plusieurs kilomètres, avant de revenir aux lignes de défense après l'atteinte de l'objectif".

Les opérations d'avancée ont entraîné la mort de 30 membres de l'organisation "Daech" ainsi que la destruction de deux véhicules transportant des mitrailleuses, a signalé le journal qui indique, par ailleurs, que le Centre hospitalier de Misrata a admis cinq corps et 25 blessés  parmi les forces armées de l'opération militaire.

Le journal a rapporté que la localité de Ben Jawad (180 km à l'est de Syrte) a été libérée après une attaque contre les bastions de "Daech" dans les environs des villes de Ben Jawad et al-Nofilia, faisant quatre morts parmi les gardes pétroliers libyens.

"La ville de Ben Jawad, située à l'est de Syrte, est sous contrôle maintenant des gardes des installations pétrolières après en avoir chassé les combattants de Daech", a déclaré le journal, citant le porte-parole des gardes des installations pétrolières, le colonel Ali al-Hassi.

Le journal a indiqué que le directeur du bureau des services de santé dans la ville de Ras Lanouf a déclaré que l'hôpital a admis quatre corps des éléments des gardes des installations pétrolières tués lors des affrontements et 16 blessés.

Le journal Afrigatenews a accordé une couverture au rapport élaboré par la Manul sur les violences en Libye, révélant qu'au total, 70 personnes civiles libyennes ont été victimes de violences, dont 24 morts et 46 blessées, au cours des hostilités à travers la Libye en mai dernier.

Parmi les victimes figurent sept enfants tués et cinq autres blessés, 12 hommes tués et 10 autres blessés, quatre femmes tuées et trois autres blessées et un adulte tué et 28 autres blessés dont le sexe n'a pas été identifié, a précisé le journal électronique citant un communiqué de la Manul.

La majorité des décès de civils et les blessures ont été causés par les bombardements, notamment de mortiers, de l'artillerie et d'autres armes indirectes (11 morts, 37 blessés), tandis que la deuxième principale cause de décès était les restes explosifs de guerre (neuf morts, trois blessés), suivis des coups de feu (quatre décès) et des bombardements aériens (six blessés), selon Afrigatenews citant le communiqué.

Selon le journal, les morts se répartissent comme suit: 14 morts et 37 blessés à Benghazi, six morts et trois blessés dans le Wadi Zamzam, quatre décès et six blessés à Tripoli.
-0- PANA BY/BEH/IBA 05juin2016

05 juin 2016 11:48:37




xhtml CSS