La fuite des cerveaux dans le secteur de la Santé fait perdre 2 milliards de dollars par an à l'Afrique

Kigali, Rwanda (PANA) - Le nouveau rapport sur la bonne gouvernance publié par la Fondation Mo Ibrahim indique que seulement trois pays d'Afrique - la Libye, Maurice et la Tunisie - ont au moins un médecin pour 1000 personnes, pendant que l'Afrique perd environ deux milliards de dollars par an à cause de la fuite des cerveaux dans le secteur de la Santé.

Le rapport intitulé "Rapport Forum Ibrahim 2018: le service public en Afrique", qui a été présenté en marge du "Week-end de la gouvernance Mo Ibrahim", indique qu'en Afrique sub-saharienne, la moyenne des dépenses de santé privées est de 57,4 pc, ce qui fait plus du double du niveau de l'Europe et de l'Asie centrale.

D'après les derniers chiffres, le Burundi reste le pays d'Afrique qui a le plus de mal à garder ses professionnels les plus brillants, tandis que l'Algérie, la Mauritanie, le Tchad et la Guinée complètent le Top cinq des pays qui subissent le plus la fuite des cerveaux.

Cette tendance et cette crise se constatent surtout en examinant le secteur médical africain, souligne le rapport.

Le rapport évalue également l'état actuel des services publics en Afrique et leurs principaux défis, qui vont de l'attractivité de l'emploi aux services délivrés.

De nombreux indices indiquent une qualité des services publics médiocres ou en baisse en Afrique.

Le rapport estime qu'en matière de services en ligne, la Fonction publique africaine est bien en dessous de la moyenne mondiale.

Au Rwanda, la fourniture de poches de sang par des drones est réduite à trente minutes, alors qu'elle est de trois heures par la route.
-0- PANA TWA/MA/FJG/JSG/IBA 27avr2018

27 avril 2018 12:01:32




xhtml CSS