La famille de Kolingba et des mutins à Brazzaville et Impfondo

Brazzaville- Congo (PANA) -- La famille de l'ancien président de la République Centrafricaine, le général André Kolingba, auteur du coup d'Etat manqué du 28 mai dernier et une trentaine de mutins, sont réfugiés au Congo à l'abri des représailles à caractère ethnique qui ont suivi l'échec du putsch, a rapporté mardi l'hebdomadaire indépendant 'Tam-Tam d'Afrique', paraissant à Brazzaville.
Le fils aîné de l'ancien président et trois compagnons du général sont arrivés le 19 juin dernier à Brazzaville en provenance d'Impfondo qu'ils avaient pu rejoindre après l'échec du putsch, précise le journal.
Désiré Kolingba Nzanga, député à l'assemblée nationale centrafricaine, économiste et ancien fonctionnaire de la Banque mondiale à Washington, Jean Gbassinga, ancien haut commissaire d'Etat chargé des entreprises publiques sous Kolingba, Henri Dondra, administrateur civil, ancien coordonnateur technique des chargeurs de RCA, membre de la Fédération des anciens combattants d'Algérie, du Maroc et de Tunisie, Raymond Zameya, contrôleur principal des impôts, membre du bureau politique du Rassemblement du peuple centrafricain, parti du général Kolingba, figurent parmi les réfugiés.
Mme Kolingba, sept enfants du général et une trentaine de mutins se trouvent encore à Impfondo, mais on ignore s'ils vont se rendre à Brazzaville.
D'après des voyageurs en provenance d'Impfondo, des milliers de civils centrafricains fuyant des règlements de comptes inter-ethniques, se seraient réfugiés à Bétou, ville congolaise située à la frontière centrafricaine.
Un axe routier relie Bétou et le sud de la République Centrafricaine, indique-t-on.
Le Haut Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) avait installé une antenne dans cette ville pour accueillir les réfugiés de la République démocratique du Congo (RDC), de l'autre côté du fleuve Oubangui.
Ils avaient fui les combats entre l'armée gouvernementale et les rebelles du Front de libération du Congo (FLC) de Jean-Pierre Bemba.
Jusqu'à présent, on ignore l'endroit où se trouve le général Kolingba qui avait tenté de renverser son successeur par un coup d'Etat militaire.
Tous les mutins sont arrivés à Impfondo après avoir déposé leurs armes.

26 juin 2001 11:43:00




xhtml CSS