La faiblesse des couvertures vaccinales au Congo déplorée

Brazzaville, Congo (PANA) - La 8ème édition de la Semaine africaine de vaccination a été lancée ce jeudi au Congo sur le constat par la ministre de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo, des faibles couvertures vaccinales enregistrées dans le pays au cours de ces dernières années, a noté la PANA.

"Les faibles couvertures vaccinales enregistrées ces dernières années au Congo montrent qu’il y a encore un grand nombre d’enfants non vaccinés", a en effet indiqué Mme Mikolo, qui a invité ses compatriotes à faire vacciner leurs enfants afin de les protéger contre les maladies virales.

"C’est une opportunité qui nous permet de rattraper ces enfants non vaccinés", a ajouté Jacqueline Lydia Mikolo, soulignant que la vaccination est une intervention majeure de la santé publique dont bénéficie l’enfant pour sa survie.

La Semaine africaine de vaccination a mis un accent sur le renforcement du plaidoyer, l’élargissement de la participation communautaire et l’amélioration de prestation des services de vaccination.

Pour sa part, la Représentante du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), Micaela Marques de Sousa, a souligné que la vaccination était une responsabilité à partager et que chacun doit jouer son rôle pour permettre de vacciner un plus grand nombre d’enfants, de femmes enceintes, afin de sauver chaque année 800.000 vies qui auraient autrement été perdues à cause des maladies comme le tétanos, la coqueluche, la rougeole et autres".

Cette Semaine africaine de vaccination, célébrée sous le thème "Les vaccins ça marche, faites votre part"’,  est centrée sur les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et les femmes ayant accouché au cours des deux derniers mois.
-0- PANA MB/JSG/IBA 26avr2018

26 april 2018 10:28:13




xhtml CSS