La diaspora guinéenne déplore les "atermoiements" de Lansana Kouyaté

Paris- France (PANA) -- L'Association des Guinéens résidant à l'étranger (AGRE) a qualifié mercredi à Paris "d'atermoiements inacceptables" le retard pris par le nouveau Premier ministre Lansana Kouyaté pour former son gouvernement.
"Cela fait un mois, jour pour jour, que Lansana Kouyaté est Premier ministre de Guinée.
Nous ne comprenons comment et pourquoi il n'arrive pas à former une équipe de 19 ministres", a déclaré le président de l'AGRE, Lanciné Camara lors d'un meeting de la diaspora guinéenne.
M.
Camara a estimé que "chaque jour qui passe sans gouvernement enfonce la Guinée dans la crise économique et sociale".
Nommé Premier ministre à la suite d'une médiation de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) confiée à l'ancien président nigérian Ibrahim Babangida dans la crise politique et sociale de janvier et février derniers en Guinée, Lansana Kouyaté avait expliqué son retard à former le gouvernement par la poursuite des consultations avec les acteurs politiques et syndicaux.
"L'urgence est partout déclarée en Guinée.
Tout est à refaire dans le pays.
M.
Kouyaté trouve, malgré cette situation, le moyen de perdre du temps dans des consultations stériles, cela nous paraît inadmissible", s'est-il emporté.
Pour le président de l'AGRE, "le nouveau Premier ministre guinéen se trompe en pensant qu'il peut gouverner en laissant à sa place le président Lansana Conté".
"La diaspora a également une grave divergence avec M.
Kouyaté sur le sort de Lansana Conté.
Pour nous, le président doit partir parce qu'il est la cause de tous les malheurs de la Guinée.
Le Premier ministre pense différemment", a souligné Lanciné Camara.
La diaspora guinéenne en France s'était fortement mobilisée lors des grèves générales organisées par les centrales guinéennes en janvier et février, provoquant la sévère répression policière qui a fait près de 113 morts.

28 march 2007 11:41:00




xhtml CSS