La diaspora burundaise demande plus de considération par la mère patrie

Bujumbura, Burundi (PANA) - La Semaine de la diaspora burundaise, édition 2014, s’est achevée sur une série de recommandations dont la plus symbolique demande au gouvernement de considérer cette catégorie de la population visant à l’étranger comme faisant partie de la «18ème province» pour son importance dans la vie socio-économique du pays.

Venus des différents coins du monde pour se replonger dans les réalités socio-économiques nationales en vue de donner un coup de main à la mère patrie, la cinquantaine de représentants de la diaspora a, pour cela, aussi recommandé le renforcement de la capacité du département de la diaspora à savoir le ministère des Relations extérieures et de la Coopération internationale.

L’autre recommandation est allée à la Banque centrale du Burundi chargée d'analyser toutes les possibilités permettant de revoir sensiblement à la baisse les frais et les commissions de transfert d’argent de la diaspora vers la mère patrie.

La diaspora a, par ailleurs, recommandé au Parlement burundais de créer ou responsabiliser une commission chargée du suivi des relations avec la diaspora et envisager une représentativité de la diaspora comme cela est le cas dans d’autres démocraties dans le monde.

La diaspora s’est engagée, pour sa part, à agir de sorte que le Burundi soit plus connu dans le monde et puisse figurer, comme les autres pays de la région, sur la liste des destinations touristiques et augmenter ainsi sensiblement l’apport du secteur touristique dans le Produit national brut.

Cela passera par une large diffusion des produits touristiques burundais sur les sites web, dans les magazines internationaux et au sein des associations de la diaspora.
-0- PANA FB/IS/IBA 04août 2014

04 أغسطس 2014 16:35:21




xhtml CSS