La désignation du Nigérian Jonathan à la présidence de l’UA menacée de contestation

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) – Plusieurs pays pourraient contester la désignation du président du Nigeria, Goodluck Jonathan, pour occuper la présidence de l’Union africaine (UA) lors du 18ème sommet de l’organisation panafricaine qui s’ouvre dimanche à Addis-Abeba, a appris samedi la PANA, de bonne source dans la capitale éthiopienne.

Les pays contestataires de la désignation du président nigérian à la présidence de l’UA soutiennent que sa candidature n’a pas été déposée dans les délais prescrits par les textes de l’organisation continentale.

«C’est un coup de force du Nigeria ! Les textes sont clairs sur cette question. Il faut faire connaître sa candidature à la présidence dans un délai bien défini, ce que le Nigeria n’a pas du tout respecté», a déclaré à la PANA la déléguée d’un pays ouest-africain sous couvert de l’anonymat,.

La candidature du président Jonathan ne semble pas faire l’unanimité, même en Afrique de l’Ouest, région à laquelle revient cette année la présidence tournante.

Selon plusieurs sources, le président du Bénin, Yayi Boni, souhaitait briguer le poste au nom de la Communauté économiques des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Les chefs d’Etat et de gouvernement des 54 pays membres de l’UA devraient se prononcer sur le choix du successeur de l’Equato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, actuel  président en exercice de l’organisation.

Ils auront également à choisir entre le Gabonais Jean Ping et l’ancien ministre sud-africain des Affaires étrangères, Mme Nkosozana Dlamini-Zuma, pour le poste de président de la Commission de l’UA.

Le vote s’annonçait très incertain, l’Afrique du Sud affichant une assurance troublante alors que M. Ping, président sortant de la Commission, semble avoir obtenu le soutien de l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique centrale et d’une partie de l’Afrique du Nord.

Le 18ème sommet devrait, en principe, discuter principalement du renforcement du commerce intra-africain qui ne représente actuellement que 11 à 12% des échanges commerciaux du continent.
-0- PANA SEI/AAS/SOC 28jan2012

28 janvier 2012 16:03:47




xhtml CSS