La délégation de l'ECONEC termine sa tournée dans quatre pays

Lomé, Togo (PANA) - La délégation du Réseau des Commissions électorales de la CEDEAO (ECONEC), dirigée par le Président du conseil d'administration, Mahmood Yakubu, a terminé une mission d'évaluation de besoin et de solidarité dans quatre nations, s'engageant à soutenir les élections législatives du 20 décembre au Togo approuvées lors du sommet de Lomé des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO.

La délégation s'est réunie samedi à Lomé avec la Commission électorale nationale du Togo, la CENI, pour clôturer sa tournée qui l'a menée d'abord au Mali, où les élections présidentielles du 31 juillet ont eu lieu le 31 juillet et au Sénégal et ensuite en Guinée-Bissau au lendemain de la dernière décision du sommet de la CEDEAO approuvant les scrutins parlementaires du Togo pour le 20 décembre.

Le président de la CENI, le professeur Kodjona Kadanga et de hauts responsables de la Commission ont discuté avec la délégation en visite de la préparation des élections de décembre et de la manière dont l'ECONEC et ses membres pourraient contribuer à un processus électoral crédible.

Après avoir résumé les résultats de la mission de sa délégation dans les trois autres pays, le professeur Yakubu, qui préside également le Comité national électoral indépendant (INEC) du Nigeria, a expliqué que l'ECONEC rendait généralement visite à ses membres pour établir leurs besoins, la préparation générale, les défis et comment l'ECONEC pourrait soutenir le processus.

"C'est parce que des élections bien conduites mènent à la paix, tandis que des scrutins mal conduits précipitent les conflits", a-t-il déclaré, ajoutant que le soutien de l'ECONEC à ses membres leur permet de mener des élections pacifiques et crédibles pour consolider la paix, la stabilité et la gouvernance démocratique dans la région de la CEDEAO.

Le professeur Kadanga a déclaré à la délégation, qui comprend de hauts responsables de la CENI, que les élections législatives au Togo devaient avoir lieu en juillet, mais qu’elles devaient être reportées en raison de désaccords entre les parties sur des questions constitutionnelles, y compris la limitation du mandat présidentiel et le dialogue politique inter-togolais pour résoudre l'impasse politique.

Il a remercié l'équipe pour la visite de solidarité et a assuré que la CENI travaillera à la réalisation d'un scrutin crédible en décembre dans le cadre convenu par les parties prenantes togolaises et approuvé par le sommet de la CEDEAO, commençant par l'inscription nationale des électeurs.

Les professeurs Yakubu et Kadanga ont ensuite échangé des présentations d'une étude récente de l'INEC sur la participation électorale et l'observation des personnes handicapées et le rapport d'un colloque international tenu à Lomé en 2015 sur la politique et la violence en Afrique noire, les défis et la voie à suivre.

Le Togo, dont la population était estimée à sept millions d’habitants lors de l’élection présidentielle de 2015, a enregistré quelque 3,5 millions d’électeurs.
-0- PANA PR/MA/MTA/BEH/IBA 05août2018

05 أغسطس 2018 11:42:45




xhtml CSS