La crise au sein du parti au pouvoir et le terrorisme, principaux titres des journaux tunisiens

Tunis, Tunisie (PANA)   -  Les tiraillements au sein du parti ''Nidaa Tounes'', parti au pouvoir en Tunisie et le terrorisme barbare de ''Daesh'' constituent les principaux titres traités par la presse tunisienne de cette semaine.

Les journaux mettent notamment en exergue les tiraillements qui sévissent à l'intérieur de ''Nidaa Tounes'', parti majoritaire au Parlement et les conséquences éventuelles de cette situation sur la stabilité du pays et sur la politique destinée à attirer les investissements, surtout si l'on sait que la Tunisie souffre toujours des conséquences d'actes terroristes survenus entre les mois de mars et juin 2015, faisant 60 morts, en majorité des touristes.

Ainsi, le journal ''al-Maghreb'' écrit: ''Alors que le premier parti vit des contradictions internes, la scène politique de la Tunisie se transforme devant nos yeux et personne ne sait jusqu'où va cette crise et personne ne peut prévoir le scénario des prochains jours ou encore les mois et années à venir''.

Tout cela prouve que la situation des partis politiques en Tunisie n'est pas encore stable et que le bateau ''Tunisie'' est toujours en dérive.

Allant dans le même sens, le journal ''al-Sabah hebdo'' souligne que la crise de ''Nidaa Tounes'' pousse à grand rythme le pays vers l'inconnu qu'il sera difficile de freiner en temps voulu, soulignant que ''ce que nous vivons aujourd'hui est le résultat d'une crise qu'on a tardé de soigner à l'intérieur du parti".

De son côté, le journal ''al-Sahafa Alyoum'' estime que ''Nidaa Tounes'' a préféré traiter ses problèmes internes au détriment des problèmes des Tunisiens qui, pourtant, ne cessent de devenir plus compliqués, mettant les Tunisiens dans un état de désespérance à l'égard des partis politiques qui, à leurs yeux, sont incapables de saisir la dangerosité de la situation générale du pays.

Selon le journal ''al-Sahwa'', la crise de ''Nidaa Tounes'' traduit la crise du système politique tunisien hérité du régime du parti unique avec une situation marquée par un déséquilibre au sein des acteurs de la vie politique du pays.

Sur le plan régional, le journal ''al-Chourouk'' met l'accent sur le changement stratégique noté sur le terrain en Syrie, cela grâce à la résistance du régime syrien et du soutien russe en sa faveur, ce qui a infligé un KO au plan américain dans la totalité de la région.

''L'intervention de la Russie a fait perdre à l'administration Obama toutes ses capacités de retenue pour considérer la Russie comme l'ennemi à abattre et entrer dans une campagne d'armement sans précédent pour répondre à l'agression supposée de la Russie.

Le journal ''al-Sabah'' a, pour sa part, évoqué le désespoir noté chez les citoyens de l'Afrique du Nord par rapport à la capacité de l'Union du Maghreb arabe d'unir les pays de la région, d'ouvrir les frontières à la circulation des personnes et des biens et de supprimer les blocages douaniers, affirmant que cette union est restée une structure administrative léthargique et sans âme.

Citant des experts en économie, le journal a estimé que l'incapacité de l'Union du Maghreb arabe de réaliser l'intégration économique totale a fait perdre aux pays membres, durant les 26 dernières années, plus de 12 millions d'emplois supplémentaires et des revenus estimés à environ 840 milliards de dollars.

Les journaux tunisiens parus cette fin de semaine ont essentiellement axé leurs titres sur les attentats terroristes enregistrés à Paris et à Beyrouth mais aussi sur la décapitation d'un berger de 16 ans dans les massifs montagneux du centre de la Tunisie.
-0- PANA AD/IN/BEH/IBA        15novembre2015

15 november 2015 12:40:19




xhtml CSS