La crise au Darfour menace la vie des populations civiles

New York- Etats Unis (PANA) -- La récente détérioration des conditions sécuritaires au Darfour, dans l'ouest du Soudan, est de plus en plus menaçante pour la sécurité des civils, a dénoncé le Haut commissaire des Nations unies pour les droits de l'homme, Navi Pillay.
"La violence des rebelles et les attaques aériennes des forces gouvernementales soudanaises à Muhajeria, ville située au sud du Darfour, doivent immédiatement cesser", a indiqué M.
Pillay, dans une déclaration publiée mercredi au siège de l'ONU à New York.
Les Nations unies estiment qu'environ 30.
000 personnes ont été contraintes de fuir la violence depuis le 15 janvier et qu'au moins 30 civils ont été tués.
M.
Pillay a également ajouté que cette violence au sud du Darfour est en train de compromettre une situation humanitaire déjà fragile à Muhajeria.
"D'après les informations dont nous disposons, les offensives terrestres et les bombardements aériens des forces gouvernementales soudanaises ne distinguent pas les populations civiles des cibles militaires", a-t-il signalé.
M.
Pillay sollicite par ailleurs le soutien de la communauté internationale pour la protection des civils et pour que le gouvernement soudanais et les chefs rebelles respectent les lois humanitaires internationales.

04 février 2009 23:49:00




xhtml CSS