La construction de la transsaharienne entre l’Algérie et le Niger débutera en 2013

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) – La construction de la route reliant  Assamaka, en Algérie et Arlit, au Niger, dite autoroute de la transsaharienne, débutera en janvier 2013 pour un coût global estimé à près de 102 millions de dollars américains, indique un document officiel obtenu mardi à Addis-Abeba par la PANA.

La construction de cette route de 200 km s’achèvera en décembre 2015, précise le document en soulignant que le lancement des travaux est devenu possible après le prêt accordé en décembre 2011 au Niger par la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA).

«Des appels d’offres pour la sélection du consultant devant surveiller les travaux et l’entreprise seront achevés vers la fin 2012», détaille le document en rappelant que le Niger devra contribuer pour près de huit millions de dollars américains à la construction du tronçon.

Cette route est un des sept projets d’infrastructures régionaux de l’Initiative présidentielle de promotion des infrastructures (IPPI) pilotée par l’Agence pour la planification et la coordination du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (APCN).

La construction des infrastructures transnationales sera abordée en fin de semaine à Addis-Abeba par les chefs d’Etat et de gouvernement qui se réuniront dans la capitale éthiopienne pour leur 18ème sommet ordinaire dédié au renforcement du commerce intra-africain.

Le sommet se penchera par ailleurs  sur la désignation du président de la Commission de l’Union africaine et celle de ses différents commissaires. Alors que le Gabonais Jean Ping brigue un second mandat de quatre ans, l’Afrique du Sud présente face à lui son ancien ministre des Affaires étrangères, Mme Nkosozana Dlamini-Zuma.
-0- PANA SEI/AAS/IBA 24jan2012

24 janvier 2012 17:47:57




xhtml CSS