La conférence mixte FAO-OMS plaide pour l'éradication de la faim et de la malnutrition

Roma, Italie (PANA) - Dans une démarche saluée et considérée comme une dynamique renouvelée à l'échelle mondiale pour mettre fin à la famine, les dirigeants en provenance de 170 pays à travers le monde qui ont assisté à la conférence onusienne sur la nutrition qui a pris fin ce vendredi, ont préconisé la mise sur pied de politiques nationales visant à éradiquer la malnutrition sous toutes ses formes, de la famine à l'obésité, et de transformer les systèmes alimentaires pour rendre les régimes nutritionnels disponibles à tous.

La deuxième conférence internationale sur la nutrition (ICN2), organisée par l'organisation des Nations-unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) au niveau de son siège à Rome, en Italie, a réuni plus de 2200 participants, dont 100 ministres et vice-ministres, 150 représentants de la Société civile et environ 100 hommes d'affaires à travers le monde.

Ouvert avec l'adoption par les gouvernements de la déclaration de Rome sur la nutrition dotée d'un "cadre d'action" qui fournit des recommandations aux décideurs politiques nationaux, ce sommet de trois jours entend combattre la malnutrition et mettre les régimes alimentaires sains et la protection de l'environnement au coeur des préoccupations alimentaires, et ceci de la ferme à l'assiette.

Un communiqué parvenu ce samedi à la PANA à New-York a cité le Directeur général de la FAO, Jose Graziano, qui déclare que la malnutrition est la première cause des maladies dans le monde.

"Cette conférence sur la nutrition est le début de notre effort renouvelé. Elle sera reconnue comme la première conférence dans l'histoire, à avoir amené dans la sphère publique, le problème de la nutrition, en en faisant un bien public et pas un bien privé", a ajouté le directeur général de la FAO.

Pour soutenir les gouvernements à transformer les engagements et les promesses en actes concrets, la FAO a mis sur pied "un fonds d'actions pour la nutrition" dans le but de mobiliser des ressources pour les programmes et les projets qui favorisent des environnements porteurs pour la nutrition, et qui font la promotion de systèmes alimentaires durables et renforcent les échanges commerciaux sur la nutrition, mais aussi des projets et des programmes qui accroissent les informations sur la nutrition, améliorent la sécurité alimentaire et font de la nutrition une partie intégrante de filets de sécurité sociale plus performants.

Pour garantir la responsabilité sur la deuxième conférence internationale sur la nutrition, ce fonds d'action permettra aux pays de créer des mécanismes solides pour contrôler les progrès et les avancées faits par rapport à leurs engagements en termes de nutrition.

-0- PANA AA/SEG/BAD/IS/SOC 22nov2014

22 novembre 2014 17:35:09




xhtml CSS